Pour l’Etat islamique, la pandémie est un « châtiment divin » contre ses ennemis



LE CAIRE (Reuters) – Le groupe Etat islamique a déclaré dans un enregistrement audio diffusé jeudi que la pandémie de coronavirus était un « châtiment divin » frappant ses ennemis.

« Allah, par sa volonté, a envoyé un châtiment aux tyrans de notre époque et à leurs adeptes qui ne peut être vu à l’oeil nu », déclare l’homme dont on entend la voix sur ce message, et qui se présente comme le porte-parole de l’Etat islamique, Abou Hamzah al-Kouraïchi.

« Aujourd’hui nous sommes heureux de ce châtiment d’Allah sur vous », ajoute-t-il.

Kouraïchi poursuit par un appel aux combattants de l’EI qu’il engage à se préparer et à « être aussi durs que possibles contre les ennemis de Dieu ».

L’Etat islamique, délogé des principaux territoires qu’il avait conquis et sur lesquels il avait proclamé un « califat », a éprouvé des difficultés depuis la mort de son émir, Abou Bakr al Baghdadi, tué fin octobre dans un raid des forces spéciales américaines dans le nord-ouest de la Syrie.

Abou Ibrahim al-Hachémi al-Kouraïchi lui a succédé à la tête de l’organisation.

(Hesham Abdul Khalek et Ahmed Tolba; version française Henri-Pierre André)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire