Medef, Montaigne, Ifrap : leur inquiétante stratégie du choc (1/2)



Il ne faut pas croire que cette crise permettra d’améliorer le (mauvais) cours de nos sociétés, ni même certains choix (délocalisation, bas salaires du personnel soignant) aujourd’hui décriés. Car comme après la crise de 2008, si nos dirigeants font mine de se remettre en cause, les tenants du système actuel poussent leurs pions pour renforcer leurs projets et poursuivre dans la même voie. Après-demain, austérité et régression sociale au carré On ne pourra pas dire que (…)


Société



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire