Epilogue judiciaire pour les époux Balkany



C’est l’aboutissement d’un procès-fleuve qui dure depuis plus d’un an, depuis le 13 mai 2019 précisément. Un procès divisé en deux volets : l’un pour fraude fiscale, l’autre pour blanchiment de fraude fiscale. Un procès, en première instance comme en appel, chroniqué jour après jour dans les médias, avec des protagonistes truculents, des peines de prison ferme, une incarcération, une libération, plusieurs hospitalisations…

Même l’épidémie de coronavirus s’en est mêlée. Initialement prévu le 22 avril, le délibéré du procès en appel des époux Balkany pour blanchiment de fraude fiscale sera finalement rendu mercredi 27 mai, aux alentours de 9h du matin, par la cour d’appel de Paris. Au mois de février, le parquet général avait requis contre Patrick et Isabelle Balkany des peines respectives de quatre et deux ans de prison ferme.

Alors que le couple Balkany a déjà été puni de trois ans d’emprisonnement ferme pour fraude fiscale par la même cour d’appel, les enjeux de cette seconde peine apparaissent moindres. Egalement condamnés à dix ans d’inéligibilité, les désormais ex-maire et première adjointe de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) ne peuvent plus prétendre à aucun mandat.Patrick Balkany embarrasse LREM à Levallois

En outre, il serait étonnant qu’ils soient incarcérés à l’issue du prononcé de la décision de la cour d’appel de Paris. Elle n’est jamais allée en prison, pour raisons de santé. Lui en est sorti, après cinq mois à la maison d’arrêt de la Santé, pour des raisons identiques. Sans compter que la loi prévoit des aménagements de peine tous les deux détenus de plus de 70 ans, comme eux.

En attendant de connaître ladite décision, « L’Obs » vous propose de relire les grands moments de ce procès hors norme :

La saga judiciaire des époux Balkany

Les journalistes de « l’Obs » ont assisté à de nombreuses audiences de ce procès hors norme. Comptes-rendus, enquêtes et analyses.

  • 4 mars – Condamnés, inéligibles, mais libres : la nouvelle vie des Balkany
  • 12 février – Patrick Balkany : par ici la sortie !
  • 11 février – Patrick Balkany, bientôt condamné mais bientôt libéré ?
  • 4 février – Isabelle Balkany : « Je veux sauver mon époux, c’est un cri du cœur ! »
  • 3 février – Isabelle Balkany en campagne sur les marchés et dans les prétoires
  • 19 décembre – Au procès Balkany : « Ce n’est pas le nouveau monde qui juge l’ancien. C’est le monde des valeurs ! »
  • 18 décembre – Isabelle Balkany : « Non, mon mari ne mettait pas des billets de 500 euros dans sa robe de chambre »
  • 17 décembre – Isabelle Balkany : « J’ai 72 ans et je n’ai jamais rempli la moindre déclaration d’impôts. Patrick non plus »
  • 11 décembre – Patrick Balkany « déjà en surdose » à l’ouverture de son procès en appel
  • 3 décembre – Le dernier show des Balkany
  • 2 décembre – Balkany : « Je ne mérite pas d’être considéré comme un pestiféré »
  • 25 novembre – Patrick Balkany congédie ses avocats Dupond-Moretti et Vey
  • 13 novembre – Par crainte de pressions, la justice laisse Balkany reste en prison
  • 5 novembre – « Nous n’avons plus un rond, rien, ni en France ni à l’étranger »
  • 28 octobre – Patrick Balkany : par ici la sortie (de prison) !
  • 22 octobre – Patrick Balkany pas encore libre… et encore moins candidat
  • 22 octobre – Pourquoi Balkany ne devrait pas sortir de prison aujourd’hui
  • 18 octobre – Balkany, le casier plein et les poches vides
  • 18 octobre – Tribunal, prison, élection… Les cinq jours cruciaux pour Balkany
  • 13 septembre – Ces 23 minutes qui ont mené Patrick Balkany en prison
  • 13 septembre – Balkany dormira-t-il en prison ce soir ?
  • 13 juin – Balkany aux procureurs : « Avec vous, il vaut mieux tuer quelqu’un »
  • 6 juin – Balkany et « la fable » des 5 millions tombés du ciel
  • 5 juin – Le témoin suisse qui fait de Balkany un malheureux propriétaire
  • 29 mai – Procès Balkany : « Je suis un escroqué ! »
  • 27 mai – Balkany : « Un paradis fiscal, c’est toujours par rapport à un enfer fiscal »
  • 22 mai – Schuller répond à Balkany : « Il s’enfonce dans le déni, c’est pitoyable… »
  • 17 mai – La justice fixe « le prix du mensonge »
  • 16 mai – Des « fautes » avouées du bout des lèvres
  • 15 mai – « Je vais vous dire, les espèces, il fallait bien les utiliser »
  • 14 mai – Numéro de duettistes entre Dupond-Moretti et son client
  • 13 mai – Au premier jour de son procès, Balkany a la tête ailleurs
  • 12 mai 2019 – Comment ils ont échappé pendant 20 ans à la justice
  • Enquête – La vraie vie des Balkany, entre Pasqua, compte en Suisse et passeport diplomatique
  • Enquête – Les parties de cache-cash des Balkany : « Il avait des espèces dans son peignoir »





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire