L’union à gauche en 2022, tout le monde en rêve mais…


Longtemps leurs vies ont été remplies, ils enchaînaient les rendez-vous, les meetings, organisaient des campagnes. Et soudain, le vide. Le confinement les a contraints à réduire la cadence. Stop ! L’inaction est l’ennemi des politiques. Qu’à cela ne tienne, les militants de toutes les tendances de la gauche et les écologistes de tout poil se sont téléphoné. Ils ont organisé des boucles de discussion WhatsApp, ont multiplié les réunions virtuelles grâce aux applis de visioconférence. Objet de leurs discussions : les contours du monde d’après-Covid-19, bien sûr. Et les conditions d’un rapprochement en vue d’une candidature commune rose et verte à la présidentielle de 2022.

Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, les chefs de parti, tous se sont activés. Comme le confie Eric Piolle, le maire écolo de Grenoble, « les esprits sont plus libres. Le confinement est une brèche dans les vieilles habitudes : on apprend à se parler, à travailler ensemble, à construire ». Olivier Faure, le patron du PS, abonde :

« On a tous en tête une caricature du voisin. Quand on se parle, on voit bien qu’on se ressemble. »

Mais jusqu’à quel point ? La gauche et les écolos peuvent-ils trouver le chemin vers un candidat commun en 2022 ? Récit en cinq actes de cette grande manœuvre.

Acte I. Conversation avec Mélenchon

Quand il a vu son nom apparaître sur son iPhone, ce mardi 12 mai, le socialiste François Lamy a souri. La dernière fois que Jean-Luc Mélenchon l’avait appelé, c’était il y a plus de trois ans, quand

Votre abonnement vous permet de :

Accéder à nos articles réservés en exclusivité à nos abonnés

Profiter du magazine au format PDF tous les mercredis à partir de 20h

Soutenir une rédaction qui s’engage à vous fournir une information fiable et de qualité

Bénéficier d’un espace personnel pour choisir vos newsletters, parcourir la sélection de la rédaction, sauvegarder vos articles en favoris, gérer vos informations…

Intégrer la communauté de notre Club Abonnés et participer à nos événements artistiques et culturels





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire