En visite dans une usine, Trump refuse de porter un masque devant les journalistes


Donald Trump porte un masque lorsque c’est nécessaire, mais préfère ne pas être vu avec. C’est ce qu’il a expliqué lors d’un déplacement à Ypsilanti, dans le Michigan, jeudi 21 mai. Le président américain venait visiter une usine Ford réaménagée, en pleine pandémie de coronavirus, pour produire des respirateurs artificiels.

Trump, Bolsonaro, Johnson : radiographie de l’aveuglement des populistes face au coronavirus

Après la visite, il est apparu sans masque devant les journalistes, contrairement aux dirigeants du constructeur automobile qui l’entouraient. Interrogé à ce sujet, il a assuré qu’il en avait porté un durant la visite :

« J’en ai porté un (…) Mais je ne voulais donner à la presse le plaisir de le voir. »

Un peu plus tard, il a présenté aux journalistes son masque en tissu bleu foncé, sans pour autant l’enfiler :

« Je l’aime beaucoup. Honnêtement, je pense que je suis mieux avec le masque. Mais j’ai un discours à faire. »

Un journaliste du site d’information Politico a tweeté une photo postée, dit-il, sur Facbeook par un employé de l’usine Ford, sur laquelle on peut voir Donald Trump portant son masque.

Pas de masque… mais de la chloroquine

Le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDCP) recommande le port du masque dans les lieux où il est difficile de garder ses distances afin de limiter la propagation du virus, qui a fait plus de 95 000 morts ce vendredi.

Donald Trump a révélé en début de semaine qu’il prenait de l’hydroxychloroquine à titre préventif contre le coronavirus, au mépris des recommandations des autorités sanitaires américaines. « Vous connaissez l’expression : qu’est-ce que vous avez à perdre ? », avait-il déclaré, suscitant un tollé dans les mondes scientifique et politique.

Le 21 mai, le président des Etats-Unis a affirmé avoir de nouveau été testé au coronavirus, pour un résultat négatif : « J’ai été testé positivement, enfin dans un autre sens, ce matin. Oui, j’ai été positivement vers le négatif. Donc j’ai été testé parfaitement ce matin. Ça veut dire que le test était négatif », a-t-il expliqué devant des journalistes.

Très critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire aux Etats-Unis, le républicain prône la « normalisation » et veut coûte que coûte redémarrer l’économie de son pays à quelques mois de l’élection présidentielle.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire