Syrie: Les belligérants acceptent de reprendre leurs discussions à Genève



GENEVE (Reuters) – Les différentes parties impliquées dans le conflit syrien ont accepté de se retrouver une nouvelle fois à Genève dès que la situation sanitaire le permettra, afin de poursuivre les négociations sur la constitution, a annoncé mardi l’envoyé spécial de l’Onu pour la Syrie, Geir Pedersen.

« Dès que la situation de la pandémie (de COVID-19) le permettra, ils sont convenus de venir à Genève et ils se sont mis d’accord sur l’ordre du jour de la prochaine réunion », a déclaré l’émissaire des Nations unies à la presse.

Geir Pedersen n’a pas communiqué de date et a précisé que cette réunion du Comité constitutionnel syrien – composé de représentants du gouvernement de Bachar al Assad, de l’opposition et de la société civile – ne pouvait pas se tenir par visioconférence.

Le Comité constitutionnel syrien s’est réuni pour la première fois à l’automne dernier à Genève sous l’égide des Nations unies.

(Emma Farge, version française Myriam Rivet, édité par Jean-Philippe Lefief)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire