enquête sur le scandale d’une pénurie


Interrogé par BFMTV lors d’une émission sur les coulisses de l’Elysée pendant la crise du coronavirus, Emmanuel Macron a réfuté toute pénurie de masques : « Nous n’avons jamais été en rupture. Ce qui est vrai, c’est qu’il y a eu des manques, il y a eu des tensions. » L’occasion de relire notre enquête du 26 mars sur la pénurie de protection pour les soignants :

C’est une histoire à la fois belle et tragique. Lundi 16 mars, alors que la France se confinait, des médecins et des infirmières, inquiets de voir leurs stocks de masques se réduire comme peau de chagrin, appelaient l’usine 1083, qui fabrique des jeans en coton bio à Romans. Le CHU de Grenoble avait fait circuler un tutoriel pour coudre des masques en tissu. « Ils m’ont dit qu’ils n’avaient pas de machines à coudre. Alors on s’y est tous mis », dit Thomas Huriez, le patron de cette petite PME. Depuis, l’atelier fonctionne à flux tendu. « On ne peut pas utiliser le denim, on récupère les chutes de coton des poches. Pour le molleton, des magasins de bricolage nous ont fait des dons. On va donner toute notre production. » Des couturières bénévoles de toute la région ont répondu elles aussi à l’appel, déposant leur production à l’usine.

Même scénario dans le Nord, où le CHU de Lille, pour faire face à la pénurie, a fait appel aux entreprises textiles de Roubaix ou de Tourcoing, qui ont toutes décidé de se mettre à coudre des masques. Ou en Bretagne, où Armor Lux, répondant à l’appel du CHU de Brest, s’est reconverti dans la

Cet article est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, testez nos offres à partir de 1€ sans engagement !

Votre abonnement vous permet de :

Accéder à nos articles réservés en exclusivité à nos abonnés

Profiter du magazine au format PDF tous les mercredis à partir de 20h

Soutenir une rédaction qui s’engage à vous fournir une information fiable et de qualité

Bénéficier d’un espace personnel pour choisir vos newsletters, parcourir la sélection de la rédaction, sauvegarder vos articles en favoris, gérer vos informations…

Intégrer la communauté de notre Club Abonnés et participer à nos événements artistiques et culturels

Je teste Déjà abonné ? Connectez-vous





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire