Macron relativise la fronde dans la majorité


Une fronde, quelle fronde ? Depuis l’Elysée, Emmanuel Macron observe évidemment avec attention – mais sans trop de crainte – la probable formation d’un neuvième groupe parlementaire à l’Assemblée nationale, constitué en partie de « marcheurs » ou d’ex- « marcheurs », en rupture avec la ligne officielle de La République

!function(f,b,e,v,n,t,s) {if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version='2.0';n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window,document,'script','https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js');fbq('init','363679417311246');fbq('track','PageView');fbq('track','ViewContent' ,{content_id:'28757',content_category:'Politique',content_title:'Macron relativise la fronde dans la majorité',content_type:'article',content_tier:'premium'} );



nouvelobs