A Téhéran, les Iraniens manifesteront en voiture contre Israël


DUBAI (Reuters) – Le jour d’Al Qods (nom arabe de Jérusalem), marqué par les Iraniens pour dénoncer l’Etat d’Israël, se déroulera cette année en voiture à Téhéran et non à pied comme d’ordinaire, pour éviter la propagation du coronavirus, a annoncé samedi Hassan Rohani.

Les gardiens de la Révolution se chargeront d’organiser les cortèges dans la capitale, a précisé le président iranien, ajoutant que les manifestants pourraient toujours crier des slogans et agiter des drapeaux de leurs véhicules.

Les manifestations pourront se dérouler normalement dans 218 autres villes où l’épidémie de coronavirus est moins sévère qu’à Téhéran, a précisé Hassan Rohani à la télévision publique.

Le jour d’Al Qods est célébré lors du dernier vendredi du ramadan, qui tombe cette année le 22 mai.

Le dernier bilan en date du coronavirus en Iran est de 118.392 cas diagnostiqués dont 6.937 cas mortels.

Le pays n’a enregistré samedi que 35 décès supplémentaires, bilan quotidien le plus faible depuis 70 jours, a précisé le ministère de la Santé.

Les sanctuaires chiites rouvriront six heures par jour après le ramadan, qui doit se terminer vers le 24 mai, en fonction du calendrier lunaire, a encore déclaré Hassan Rohani.

Les restaurants pourront également reprendre leurs activités après le mois de jeûne musulman tandis que les universités rouvriront leurs portes le 6 juin, à l’exception des écoles de médecine, a ajouté le président iranien.

(Rédaction de Dubaï, version française Jean-Stéphane Brosse)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire