Comme d'autres trompent le Monde, j'ai choisi d'être un Trompe-la-Mort



Les blafards déconfinés confits par cette si longue absence du rayon solaire colorant la peau abordent enfin le rivage hasardeux où végéteront désormais les téméraires et nouveaux prolétaires tracés. Dépecés mentalement, sidérés d'incohérence ils plongeront profond, au bout du gouffre boueux où les zélites barjos les noieront. Sans identité mentale propre, sans indépendance d'esprit, pas d'échappatoire. Impossible, impensable de voir le jour autrement qu'à (…)


Médias



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire