la rentrée scolaire « a été mal préparée et précipitée », dénonce Aurélien Pradié


Aurélien Pradié député et secrétaire général du parti Les Républicains, invité de franceinfo le 30 octobre 2019 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

La rentrée scolaire après le confinement « a été mal préparée et a été précipitée », a dénoncé mardi 12 mai sur franceinfo, Aurélien Pradié, secrétaire général du parti Les Républicains, député du Lot. « Heureusement qu’il y a les maires de France pour permettre l’accueil des enfants parce que le gouvernement n’y a pas aidé », a jugé député Les Républicains.

>> Suivez toutes les information concernant le déconfinement dans notre direct

« Je ne suis pas médecin, je ne suis pas non plus membre du gouvernement, a lancé Aurélien Pradié. Je ne pense pas être bien placé pour donner des leçons. Tout ce que je sais c’est que je suis élu municipal dans la petite commune de Labastide-Murat dans le Lot. Nous avons fait la rentrée scolaire et c’était extrêmement difficile. Je ne suis pas certain que les conditions d’accueil, psychologiquerment, soient bonnes pour les enfants », a-t-il déclaré. 

Repousser la rentrée la semaine, ça ne changerait « sûrement rien », mais « en septembre peut-être davantage », a estimé le député. « Il y a un arbitrage qui a été fait mais depuis le début j’ai considéré qu’il valait mieux attendre septembre, a expliqué Aurélien Pradié. Je ne pense pas que ce soit mon rôle de polémiquer sur ce sujet« .

J’espère que d’ici septembre on aura pris des mesures, une organisation tout à fait différente.

Aurélien Pradié, député Les Républicains du Lot

sur franceinfo

« J’espère que l’école de la République retrouvera toutes ses couleurs en septembre, a continué Aurélien Pradié. Aujourd’hui, nous n’accueillons qu’un nombre limité d’enfants dans des conditions très difficiles », explique le député évoquant les enfants obligés de se tenir à distance et de se méfier les uns des autres. « Ce n’est pas l’école de la République dans laquelle je crois. », a poursuivi Aurélien Pradié. 

 « Il y a un travail à faire sur les locaux de nos écoles, sur l’organisation des journées. A-t-on besoin d’avoir à l’école les enfants depuis très tôt le matin et jusqu’à tard le soir ? », s’est-il interrogé. « Ce sont des sujets essentiels, mais cette rentrée est réussie grâce aux maires de France et certainement pas au gouvernement », a-t-il conclu.



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire