Affaire Ramadan : « Dans l’histoire judiciaire récente, aucune victime n’a été aussi menacée »




En mars 2018, un policier véreux de la DGSI (surnommé « Haurus«  sur le Darknet) a effectué des recherches illégales pour identifier « Christelle » l’une des victimes présumées de Tariq Ramadan qui souhaitait préserver son anonymat. Éric Morain, l’avocat de Christelle, demande à la justice d’enquêter pour trouver quel était le commanditaire d’Haurus. Interview



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire