de nombreuses entreprises contraintes au redressement judiciaire



Avant même que ne soient mises en place les mesures de confinement, le 17 mars, le gouvernement avait pris les devants sur le plan de l’économie, en facilitant par exemple le recours au chômage partiel. Mais après presque huit semaines d’arrêt, à cause du coronavirus, nombreuses sont les entreprises à être prises dans une spirale qui ne pourra déboucher que sur un redressement judiciaire. Dans les tribunaux de commerce, comme à Versailles (Yvelines), les liquidations sont prononcées par écrans interposés.

Ici, depuis le début de l’épidémie, les demandes de liquidation ont été multipliées par trois, selon un avocat. « Le Covid-19 agit sur les entreprises comme il agit sur les êtres humains, c’est-à-dire qu’il est surtout très dangereux pour ceux en état de faiblesse », explique Me. Ivan Corvaisier. Les juges disent attendre une tempête au mois de septembre, quand les aides de l’état vont se tarir.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire