les « quatre temps » de la vie des enfants à partir du 11 mai


Comment vont se dérouler les journées des écoliers qui reprendront progressivement l’école à partir du 11 mai ? A l’issue d’un déplacement dans une école de Poissy, dans les Yvelines, le chef de l’Etat a apporté quelques précisions, ce mardi 5 mai, autour de la délicate question du retour des enfants à l’école. Après plus de 50 jours de confinement, le 11 mai sera similaire « à une pré-rentrée » a-t-il expliqué.

Jean-Michel Blanquer, un ministre en galère

A partir du 12 mai, une autre organisation devra être mise en place dans les écoles, avec « quatre temps autour de la vie des enfants » :

  • Le temps de la classe
  • Le temps de l’étude dirigée, « qui permet d’avoir des classes moins nombreuses » a précisé Emmanuel Macron
  • Le temps d’une vie pédagogique mais non scolaire, « organisée avec les communes et avec un engagement financier de l’Etat » a-t-il garanti. « C’est ce que le ministre [Jean-Michel Blanquer, NDLR] a appelé les 2S2C, c’est-à-dire qu’on va faire du sport, [de la santé] du civisme [et] de la culture ». Et de préciser : « On va demander aux acteurs sportifs et culturels de s’engager avec nous à l’école, dans une période où je veux qu’on les accompagne car eux-mêmes ne peuvent plus travailler, mais je vais leur demander, sur la base du volontariat, de venir nous aider à enseigner différemment à nos enfants »
  • Le temps à distance depuis la maison, « qui continuera à se faire ».

Et d’assumer :« On va rouvrir nos écoles, nos entreprises, nos concitoyens auront des contraintes quand les enfants ne seront pas gardés. Il faudra la compréhension des employeurs si l’école est fermée ou si un salarié doit partir plus tôt pour aller chercher ses enfants. »Suivre et comprendre la crise du coronavirus avec « l’Obs »





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire