Test DVD : Viendra le feu


Espagne, France, Luxembourg : 2018
Titre original : O que arde
Réalisation : Oliver Laxe
Scénario : Santiago Fillol, Oliver Laxe
Interprètes : Amador Arias, Benedicta Sánchez, Inazio Abrao
Éditeur : Pyramide Vidéo
Durée : 1h22
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 4 septembre 2019
Date de sortie DVD : 2 février 2020

 

Amador Coro a été condamné pour avoir provoqué un incendie. Lorsqu’il sort de prison, personne ne l’attend. Il retourne dans son village niché dans les montagnes de la Galice où vivent sa mère, Benedicta, et leurs trois vaches. Leurs vies s’écoulent lentement, au rythme apaisé de la nature. Jusqu’au jour où un feu vient à dévaster la région…

 

 

Le film

[3,5/5]

« Né à Paris en 1982, Oliver Laxe a grandi entre la France, l’Espagne et le Maroc. Viendra le feu est son troisième long métrage. Le premier, Vous êtes tous des capitaines, avait été sélectionné à Cannes par la Quinzaine des Réalisateurs en 2010 et il avait reçu le prix FIPRESCI de cette sélection. Le deuxième, Mimosas, avait obtenu le Grand Prix de la Semaine de la Critique en 2016. C’est, cette fois-ci, dans la sélection Un Certain Regard que Viendra le feu a été montré à Cannes en 2019, et il a obtenu le Prix du Jury de cette sélection. (…)

C’est dans le village de ses grands-parents, avec des villageois qu’il connait très bien, que Oliver Laxe a tourné Viendra le feu. En collaboration avec Mauro Herce, le directeur de la photographie, il a su mettre en valeur ces paysages de montagnes très souvent enveloppées de brume, cette vie pastorale rude et tranquille. Le film commence par une scène grandiose qui voit la destruction d’eucalyptus par d’énormes engins jusqu’à ce qu’un arbre centenaire et immense arrive à modérer les ardeurs humaines. La fin du film est tout aussi splendide, avec ces images, à la fois terrifiantes et magnifiques, d’un gigantesque incendie de forêt. Peu de dialogues dans ce film, mais on retient forcément des phrases telles que « Si les eucalyptus font souffrir les autres plantes, c’est qu’ils souffrent eux-mêmes ». (…)

Viendra le feu est construit sur des plans fixes, avec une utilisation parcimonieuse de musiques additionnelles, particulièrement bien choisies : l’inquiétant Konzert für Posaune und orchester de George Friedrich Haas, l’élégiaque Cum Dederit extrait du Nisi Dominus d’Antonio Vivaldi et la poétique chanson Suzanne de Leonard Cohen.

Beaucoup moins mystique que Mimosas, le film précédent d’Oliver Laxe, Viendra le feu est ce qu’on appelle un beau film. Cela signifie, entre autre, que celles et ceux qui ont besoin de beaucoup d’action, de nombreux retournements de situation, n’y trouveront pas leur compte. Par contre, celles et ceux qui se plaisent à contempler la nature, celle faite de forêts, de prairies et d’animaux, mais aussi la nature humaine, sauront se laisser séduire et trouveront en plus dans ce film matière à réflexion. »

Extrait de la critique de notre chroniqueur Jean-Jacques Corrio. Retrouvez-en l’intégralité en cliquant sur ce lien.

 

 

Le DVD

[4,5/5]

En réunissant un peu moins de 24.000 spectateurs dans les salles obscures, Viendra le feu a rencontré ce qu’on appelle un petit « succès d’estime ». Malgré la beauté de ses images, le film d’Oliver Laxe ne passera donc logiquement pas par la case Blu-ray pour sa sortie en vidéo, et débarque aujourd’hui uniquement en DVD sous les couleurs de Pyramide Vidéo. Un DVD en tous points excellent d’ailleurs : le film est proposé au format respecté, et la définition est exemplaire, sans le moindre problème de compression ou autre pétouille technique. Côté son, la version originale espagnole est naturellement proposée en Dolby Digital 5.1, et bénéficie d’un mixage solide, relativement dynamique, ce qui sera tout particulièrement remarquable durant les séquences où la musique apparaît, très habilement répartie. On notera également la présence d’un mixage stéréo en Dolby Digital 2.0, anecdotique mais probablement plus clair si vous ne bénéficiez pas de Home Cinema et visionnez le DVD le plus simplement du monde sur votre téléviseur.

Du côté de la section suppléments, l’éditeur nous propose, outre la traditionnelle sélection de bandes-annonces de films disponibles chez Pyramide Vidéo, un intéressant entretien avec Oliver Laxe (26 minutes), qui évoquera – en français – la genèse de son film et ses motivations à retourner sur la terre de ses ancêtres. Il reviendra également sur le motif de la croix, sur ses acteurs et sur le tournage du film. Quelques images prises sur le plateau entrecoupent les propos du cinéaste.

 



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire