Amanow et les Chevaux Noirs montent en régime



  • Résultats prometteurs pour le Turkménistan en qualifications pour Qatar 2022
  • Les Chevaux Noirs en tête du Groupe H, devant la République de Corée
  • « Nous avons travaillé très dur pour obtenir ce résultat », souligne le capitaine

Le Turkménistan vit sa plus belle campagne de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA™. Le deuxième tour des préliminaires asiatiques ne s’annonçait pourtant guère prometteur pour les Chevaux Noirs, versés dans le Groupe H en compagnie de la République de Corée, de la RDP Corée, du Liban et du Sri Lanka.

Leurs premières sorties se sont soldées par des défaites aux mains de la République de Corée et du Liban, toutefois entrecoupées d’une victoire 2-0 sur le Sri Lanka. Mais alors que leur campagne semblait près de capoter, ils ont réussi à redresser la barre contre toute attente. Vainqueurs à domicile de la RDP Corée 3-1, puis à nouveau du Sri Lanka 2-0, ils ont pris la tête de leur poule avec un point d’avance sur les Guerriers Taegeuk.

À trois journées de la fin, les Centrasiatiques disposent d’une chance de s’emparer du seul billet du groupe pour le tour suivant ou tout au moins de se classer parmi les quatre meilleurs deuxièmes. « Nous sommes heureux d’être leaders », se réjouit le capitaine Arslanmyrat Amanow au micro de FIFA.com. « Nous le méritons. Nous avons travaillé très dur pour obtenir ce résultat. Nous savons qu’il n’y a pas de place pour le moindre relâchement. Il nous reste trois matches à jouer et rien n’est acquis. Nous devons tout donner pour satisfaire nos supporters et faire honneur à notre pays. »

Depuis son adhésion à la FIFA en 1994, le Turkménistan a pris part aux six qualifications asiatiques suivantes. Malgré leurs échecs répétés, les Chevaux Noirs ont peu à peu progressé au fil des ans. Ils se sont notamment distingués au même stade de la compétition sur la route de Russie 2018, en décrochant un nul 1-1 face à la RI Iran, ainsi que de larges victoires sur Oman et l’Inde. « Nous n’avons cessé de monter en régime ces dernières années », confirme le milieu de 30 ans, qui est le joueur le plus capé du pays, avec 44 matches disputés en 11 ans. « Et nous nous améliorerons encore après cette campagne », promet Amanow, qui attribue aux supporters la victoire remportée sur les Chollima.

Turkmenistan fans show their support 

Télétravail

La République de Corée et le Liban sont les prochains obstacles dressés sur le chemin du Turkménistan. « Nous avons bien joué contre ces deux équipes à l’aller, surtout contre le Liban. La chance n’était pas de notre côté, mais nous tenterons de la faire basculer lors des prochaines rencontres », espère le capitaine.

Pour s’assurer d’aborder les confrontations à venir au sommet de leur forme, les Turkmènes n’ont pas relâché leur préparation en dépit du confinement imposé par le COVID-19. « Nous travaillons à l’aide d’un programme individuel élaboré par le préparateur physique pour nous maintenir en forme », explique Amanow. « Nous suivons aussi un entraînement tactique par le biais de visioconférences. Notre percée dans les préliminaires mondialistes est un grand pas en avant qui nous rapproche d’une qualification pour la Coupe du Monde. Nous allons également progresser au Classement FIFA et nous aurons l’occasion de nous frotter aux meilleures équipes d’Asie, ce qui nous donnera une puissante impulsion dans les années à venir », conclut-il.



Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire