L'HYDRE de la DETTE PATAUGE, de nouveau, dans les MÉNINGES LIQUÉFIÉES des POUVOIRS



La DETTE publique gonflée pour secourir en 2008/2009 les banques contaminées par « subprimevirus » avait disparu des préoccupations des médias du fait d'un regain de croissance économique, de réductions des déficits publics et de forte baisse des taux d'intérêts. PATATRAS, la pandémie a fait plonger les bourses financières de plus de 30% : les banques qui avaient « investi ou spéculé » avec une grande partie des fonds obtenus par le QE, ont vu leurs cours (…)


Economie



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire