Effacer les dettes africaines sans condition : la fausse bonne idée ?




Emmanuel Macron avait demandé à annuler « massivement » la dette africaine. Le président français a juste obtenu un court moratoire sur une partie des créances. Mais cette demande d’annulation, sans condition, est vue par des opposants africains comme un financement indirect des entreprises françaises, une prime à la mauvaise gestion, à la dictature et aux détournements de fonds.



nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire