Donald Trump annonce la « suspension temporaire » de l’immigration vers les Etats-Unis


Face à « l’ennemi invisible » du coronavirus, Donald Trump a annoncé « suspendre temporairement » l’immigration aux Etats-Unis pour « protéger les emplois » des Américains et l’économie du pays, aujourd’hui le plus touché par la pandémie.

« A la lumière de l’attaque de l’Ennemi Invisible, et face à la nécessité de protéger les emplois de nos GRANDS citoyens américains, je vais signer un décret présidentiel pour suspendre temporairement l’immigration aux Etats-Unis », a tweeté Donald Trump.

Le coronavirus, qu’il qualifie d’« ennemi invisible », a déjà tué plus de 42 000 personnes aux Etats-Unis, nouvelle ligne de front de la maladie. Plus de 766 000 cas y ont été enregistrés, et 22 millions d’Américains ont perdu leur travail en raison de l’épidémie.

Le soutien de Trump à « Libérez l’Amérique », force 10 sur l’échelle du déconnomètre présidentiel

Le président milliardaire, candidat à sa réélection en novembre 2020 et dont un des thèmes de campagne favori est la limitation de l’immigration, n’a donné aucun détail sur la manière dont il entendait appliquer cette mesure, et pour combien de temps.

« Personne ne conduit de voiture »

Face à l’expansion de l’épidémie, le chef de l’Etat avait dès le mois de janvier restreint les déplacements avec la Chine, avant d’interdire les voyages entre les Etats-Unis et la plupart des pays européens à la mi-mars.

Donald Trump s’est depuis montré impatient face aux efforts déployés pour lutter contre la maladie et a encouragé les manifestants en colère contre les mesures de confinement dans certains Etats.

Cette annonce intervient alors que le pétrole a connu lundi un effondrement historique : le cours du baril à terme est passé en dessous de zéro pour la première fois, conséquence d’une chute vertigineuse de la demande et à des réserves américaines proches de la saturation. « Le problème, c’est qu’en ce moment dans le monde, personne ne conduit de voiture, a résumé à sa manière le président américain. Les usines sont fermées et les commerces sont fermés. »

Prix négatifs du baril américain de pétrole : 4 questions sur un plongeon historique

Au moins 4,5 milliards de personnes dans 110 pays ou territoires vivent aujourd’hui confinées ou contraintes de limiter leurs déplacements pour tenter d’endiguer la propagation du Covid-19, soit près de six humains sur dix (58 %).





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire