Coronavirus : En Turquie, pas de répit pour l'opposition



Lundi 13 avril, le Parlement turc adoptait une loi visant à permettre la libération de dizaines de milliers de détenus. La volonté du président turc qui a le Parlement du pays à sa botte, Parlement qui ne fait plus que de la figuration (il ne s’agit, cependant, pas du seul Parlement à avoir donné les pleins pouvoirs à l’exécutif durant ces dernières semaines), est encore passée. Comme au lendemain du coup d’État manqué, du 15 juillet 2016, lorsque le néo-sultan (…)


International



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire