Coronavirus: déconfinement sans discrimination – Challenges


La pandémie de coronavirus continue de faire des ravages avec plus de 150.000 morts dans le monde dont 36.700 aux États-Unis. En France, le lourd bilan de victimes, avec 761 morts de plus recensés depuis jeudi, s’accompagne toutefois de signes d’espoir: pour le troisième jour consécutif, le nombre de personnes hospitalisées a baissé. Le nombre de personnes en réanimation est aussi en recul depuis neuf jours, à 6.027. Pour autant, la France, qui disposait de 5.000 lits en réanimation avant le début de la crise, reste « à un niveau exceptionnel des besoins » sur ce plan, a rappelé Jérôme Salomon. En attendant le déconfinement, l’Assemblée nationale a aussi adopté dans la nuit de vendredi à samedi le nouveau budget de crise, qui doit passer mardi au Sénat. Il comprend des dépenses considérablement alourdies, entre soutien aux entreprises, aide aux plus modestes et prime aux soignants.

⌛ Suivez le direct de ce samedi 18 avril

 

7h. Coronavirus en France: déconfinement encore flou, mais sans discrimination 

Pas de discrimination des personnes âgées: dans le casse-tête du déconfinement, Emmanuel Macron a fixé une première orientation, avant un nouvel exposé pédagogique auquel se livrera dimanche le Premier ministre Edouard Philippe. Mercredi, le président du comité scientifique qui conseille les autorités, le Pr Jean-François Delfraissy, avait indiqué que les personnes « au-dessus de 65 ou de 70 ans » devraient rester confinées. Niet présidentiel: « Le chef de l’Etat ne souhaite pas de discrimination entre nos concitoyens après le 11 mai » et « en appellera à la responsabilité individuelle », a indiqué l’Elysée vendredi soir.

Emmanuel Macron, explique la présidence, a souhaité faire cette mise au point en voyant « monter le débat sur la situation de nos aînés, après les déclarations du Pr Jean-François Delfraissy ». Le 13 avril, il avait indiqué que « pour leur protection, nous demanderons aux personnes les plus vulnérables, aux personnes âgées, en situation de handicap sévère, aux personnes atteintes de maladies chroniques, de rester, même après le 11 mai, confinées, tout au moins dans un premier temps ». Mais il n’avait alors pas précisé si cette « demande » aurait un caractère obligatoire, comme le confinement actuel, ou ne serait qu’un conseil.

6h30. Plus de 3.600 nouveaux cas confirmés en Allemagne

L’épidémie de coronavirus a contaminé 137.439 personnes et causé 4.110 décès en Allemagne, selon les données publiées samedi par l’Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses. Cela représente 3.609 cas de contamination supplémentaires, un bilan quotidien en hausse pour un quatrième jour consécutif, et 242 nouveaux décès en l’espace de vingt-quatre heures, d’après le bilan rapporté par le RKI.

6h. La Chine impose des tests à des travailleurs quittant Wuhan

Les autorités chinoises ont exigé samedi que les personnes travaillant à Wuhan dans des emplois liés au service subissent un test de dépistage au nouveau coronavirus avant de quitter la ville. Cette décision survient après que Wuhan, berceau de l’épidémie en fin de l’année dernière, a levé un confinement de 70 jours qui a permis d’endiguer la propagation de l’épidémie du coronavirus. Les personnes travaillant à Wuhan dans des secteurs comme les soins infirmiers, l’éducation, la sécurité ainsi que d’autres secteurs fortement exposés au public, doivent ainsi passer un test avant de quitter la ville, a déclaré la Commission chinoise de la santé.

5h30. Le nouveau budget de crise voté à l’Assemblée, avant le Sénat mardi 

Face au coronavirus et à « l’urgence économique », l’Assemblée nationale a voté dans la nuit de vendredi à samedi un nouveau budget aux dépenses considérablement alourdies, entre soutien aux entreprises, aide aux plus modestes et prime aux soignants. Ce second projet de loi de finances rectificative, après celui adopté en mars, est attendu au Sénat mardi. Il tient compte du plan de 110 milliards d’euros annoncé par le gouvernement pour tenir bon. Dans l’opposition, malgré des réserves, LR et le PS ont voté le texte, contrairement aux communistes et aux insoumis.

L’Assemblée nationale a voté dans la nuit de vendredi à samedi un nouveau budget aux dépenses considérablement alourdies. (c) AFP

5h. Trump appelle à « libérer » des Etats gouvernés par des démocrates

Le président américain, Donald Trump, a semblé soutenir vendredi des manifestants qui protestent contre les consignes de confinement visant à lutter contre la propagation du coronavirus, en appelant à « libérer » trois Etats gouvernés par des démocrates. En majuscules, et à une poignée de minutes d’intervalle, M. Trump a écrit sur son compte aux près de 80 millions d’abonnés: « Libérez le Minnesota! », « Libérez le Michigan! » et « Libérez la Virginie ». Pour ce dernier Etat, il a ajouté, en référence au droit des Américains à porter des armes: « Et sauvez votre formidable deuxième amendement. Il est assiégé! »





challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire