L’administration Trump dit enquêter pour savoir si le coronavirus provient d’un laboratoire de Wuhan


Les Etats-Unis ne semblent pas exclure que le coronavirus à l’origine de la pandémie qui a déjà tué plus de 137 000 personnes dans le monde provienne d’un laboratoire chinois à Wuhan, et évoquent désormais une « enquête » pour faire la lumière sur son origine.

« Nous menons une enquête exhaustive sur tout ce que nous pouvons apprendre sur comment ce virus s’est propagé, a contaminé le monde, et a provoqué une telle tragédie », a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo sur la chaîne Fox News. Il était interrogé, mercredi soir, sur un article du « Washington Post » affirmant que l’ambassade des Etats-Unis à Pékin avait alerté le département d’Etat américain il y a deux ans sur les mesures de sécurité insuffisantes dans un laboratoire de Wuhan qui étudiait les coronavirus chez les chauves-souris.

Parler de Trump est à la fois plus simple et plus compliqué à l’heure du Covid-19

Et Mike Pompeo a été questionné également sur les informations de Fox News selon lesquelles « plusieurs sources » pensent désormais que le coronavirus actuel, signalé pour la première fois justement à Wuhan en décembre, émane de ce même laboratoire – même s’il s’agirait bien d’un virus naturel, pas d’un agent pathogène créé par les Chinois, et que sa « fuite » ne serait pas volontaire mais due aux mauvais protocoles de sécurité. Mike Pompeo n’a démenti aucune de ces deux informations.16,5 millions de chômeurs en plus en trois semaines : cette Amérique qui souffre

Un laboratoire à « quelques kilomètres »

Egalement interrogé mercredi lors de sa conférence de presse quotidienne sur la crise sanitaire à la Maison Blanche, Donald Trump s’était lui montré évasif.

« Je peux vous dire que nous entendons de plus en plus cette histoire. Nous allons voir », a répondu le président américain, assurant que cette « horrible situation » faisait l’objet d’un « examen très approfondi ». Il a toutefois refusé de préciser s’il avait évoqué le cas de ce laboratoire avec son homologue chinois Xi Jinping.

Coronavirus : au Brésil, « Bolsonaro a pris de mauvaises décisions et il en paiera l’addition »

De l’avis des experts à ce stade, le nouveau coronavirus a fait son apparition fin 2019 dans un marché de plein air de Wuhan, où des animaux exotiques comme des chauves-souris étaient vendus vivants. Le virus d’origine animale aurait pu y muter en se transmettant à l’homme. La thèse relayée par Fox News est donc différente. Sans la confirmer clairement, le secrétaire d’Etat américain a enfoncé le clou.

« Ce que nous savons, c’est que ce virus est né à Wuhan, en Chine », a ajouté Mike Pompeo. « Ce que nous savons, c’est que l’Institut de virologie de Wuhan n’est qu’à quelques kilomètres du marché de rue », a-t-il insisté.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire