le sortant Piolle devance largement Carignon


La seule ville écolo de plus de 100 000 habitants le restera-t-elle ? Elu en 2014, l’ingénieur écologiste Eric Piolle dirige la ville avec les amis de Jean-Luc Mélenchon. Il entend bien conserver ce laboratoire vert, à l’heure où l’environnement est la préoccupation première des électeurs. Sa réélection lui permettrait de poursuivre son chemin d’union à l’échelle nationale. Mais ses adversaires entendent bien mettre fin à ce « modèle grenoblois ». A droite, Alain Carignon, l’ancien maire condamné à de la prison ferme pour corruption, en campagne depuis de longs mois, espère fédérer les déçus du « dogmatisme vert ». A gauche, Olivier Noblecourt, l’ancien délégué à la lutte contre la pauvreté d’Emmanuel Macron rêve de rendre la ville aux socialistes. Il a déjà prévenu qu’il se maintiendrait au second tour s’il obtient un score à deux chiffres. La députée En Marche Emilie Chalas aimerait, elle aussi, déloger ce maire qu’elle trouve bien trop proche des Insoumis.

A Grenoble, tous contre Eric Piolle

Résultats du premier tour (estimations) :

  • Eric Piolle (EELV/LFI/PCF) : 44,6 %
  • Alain Carignon (LR) : 20,5 %
  • Emilie Chalas (LREM) : 15,8 %
  • Olivier Noblecourt (PS) : 12,3 %
  • Catherine Brun (LO) :
  • Bruno De Lescure (extrême gauche) :
  • Mireille D’Ornano (RN) :

Résultats municipales 2020

> Résultats, analyses, reportages… Tous nos articles sur les municipales





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire