Rubirola (PS/PCF) juste devant Vassal (LR) et Ravier (RN)


La « fille » de Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal, sera-t-elle son héritière à la mairie de Marseille ? Au terme de vingt-cinq années de règne, Gaudin a tiré sa révérence et intronisé cette élue de 57 ans qui fut son adjointe avant de présider la métropole et le conseil départemental des Bouches-du-Rhône. Elle a prétendu se distinguer de son mentor tout en recyclant sur ses listes des élus de la majorité sortante tant critiqués après le drame de la rue d’Aubagne. Donnée favorite, elle est attaquée de toutes parts. Le score global du RN souligne son ancrage mais il n’est pas homogène sur la ville. C’est à la faveur d’une triangulaire que le frontiste Stéphane Ravier avait décroché en 2014, le septième secteur. Une première et un traumatisme.

Piscines à Marseille : la face cachée de la politique de Jean-Claude Gaudin

Pour les challengers de Martine Vassal – Sébastien Barles, tête de la liste EELV ; Michèle Rubirola qui emmène le Printemps marseillais, ce rassemblement inédit de partis de gauche et de citoyens ; et la sénatrice Samia Ghali qui jusque-là faisait cavalier seule –, c’est l’heure de vérité. Dans certains secteurs, les triangulaires ou quadrangulaires seraient mortelles avec un RN en embuscade.

A Marseille, ce printemps qui réveille la gauche

Résultats des candidats au premier tour :

  • Michèle Rubirola (Printemps marseillais) : 23,44 %
  • Martine Vassal (LR) : 22,32 %
  • Stépahe Ravier (RN) : 19,45 %
  • Bruno Gilles (divers droite) : 10,65 %
  • Sébastien Barles (EELV) : 8,94 %
  • Yvon Berland (LREM) : 7,88 %
  • Samia Ghali (divers gauche) : 6,47 %

Résultats municipales 2020

> Résultats, analyses, reportages… Tous nos articles sur les municipales





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire