Macron promet « un plan massif d’investissement et de revalorisation des carrières » pour l’hôpital


Emmanuel Macron a promis « un plan massif d’investissement et de revalorisation des carrières » pour l’hôpital, alors qu’il était en déplacement à Mulhouse ce mercredi 25 mars pour se rendre dans l’hôpital militaire de campagne établi à proximité de l’hôpital Emile-Mueller.

« Nos soignants qui se battent aujourd’hui pour sauver des vies se sont hier battus souvent pour sauver l’hôpital, notre médecine. Beaucoup a été fait, sans doute pas suffisamment vite, pas suffisamment fort », a-t-il reconnu.

Rendant hommage au personnel soignant mobilisé pendant la crise, le chef de l’Etat a juré d’être « au rendez-vous de ce que nous devons, au-delà de cette reconnaissance et du respect ». « Cette réponse sera profonde et dans la durée », a-t-il assuré.

Pour ces personnels soignants, le président a ainsi annoncé la majoration des heures supplémentaires engagées pendant la crise du coronavirus et l’octroi d’une prime exceptionnelle.

Emmanuel Macron a « salué la mémoire des soignants qui ont payé de leur vie leur engagement » et appelé le pays à « l’unité » face au coronavirus, fustigeant les « divisions ».

Lancement de l’opération militaire « Résilience »

Emmanuel Macron a également annoncé le lancement d’une opération militaire baptisée « Résilience », qui mobilisera les forces armées pour aider la population contre l’épidémie de coronavirus, à l’approche du « pic » qui se profile.

Cette opération « Résilience », distincte de l’opération « Sentinelle » contre le terrorisme, « sera entièrement consacrée à l’aide et au soutien aux populations, ainsi qu’à l’appui aux services publics pour faire face à l’épidémie, en métropole et en Outre-mer », a affirmé le chef de l’Etat.

Enfin, Emmanuel Macron réunira vendredi syndicats et patronat, pour « organiser le travail » et « mieux protéger au travail ». « Vendredi, je rassemblerai l’ensemble des partenaires sociaux, et un très gros travail a été fait ces derniers jours pour, secteur par secteur, apporter les meilleures réponses, pour organiser le travail, pour mieux protéger au travail », a-t-il déclaré.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire