le Conseil d’Etat a-t-il jugé en toute impartialité ?


Dimanche 22 mars, le Conseil d’Etat a refusé d’ordonner le confinement quasi-total de la population française, mesure radicale que réclamait – au nom de la protection de la vie – le syndicat des internes de médecine. Le lendemain, ce lundi 23 mars, le professeur Juvin, chef des urgences à l’hôpital Georges-Pompidou, s’est étonné du poids considérable de l’institution du Palais Royal dans cette affaire : sur France Inter, il a jugé « abracadabrantesque » que « les conseillers d’Etat » puissent ainsi imposer à « l’exécutif » leur « philosophie » dans un domaine aussi « labile », changeant, qu’une crise sanitaire. Le professeur Juvin a raison de s’interroger sur le Conseil d’Etat mais le problème de l’ordonnance du 22 mars n’est peut-

Pour lire les 75 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire