EN DIRECT – La France entre officiellement en état d’urgence



La France entre officiellement ce mardi en état d’urgence sanitaire et la perspective d’un retour à la normale s’éloigne, alors que les restriction de circulation cont être levées à Wuhan, berceau de l’épidémie en Chine. 

Le Covid-19 a fait 860 morts en France depuis le début de l’épidémie, donc cinq médecins, et 2.082 patients étaient lundi soir en réanimation, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran. Vingt résidents d’un Ehpad de Cornimont (Vosges) sont notamment morts « en lien possible avec le Covid-19 », selon les autorités régionales.

Face à cette aggravation de la situation, le Premier ministre Edouard Philippe a averti que « le temps du confinement peut durer encore quelques semaines », en annonçant un durcissement des mesures de confinement.

Il ne sera plus possible d’aller faire du sport loin de son domicile et pendant le temps que l’on veut. « Sortir pour promener ses enfants ou faire du sport c’est dans un rayon de 1 km de chez soi, maximum pour une heure, tout seul et une fois par jour », a précisé le chef du gouvernement alors que les sanctions ont été durcies pour ceux ne respectant pas les mesures restrictives. Cela signifie notamment « qu’il faudra dater et donner l’horaire » de sortie sur l’attestation de déplacement dérogatoire que tout Français doit porter sur lui lorsqu’il sort de son domicile depuis le début du confinement mardi dernier.

Edouard Philippe a également annoncé sa décision de « fermer les marchés ouverts ». « Mais il sera permis aux préfets sur avis des maires de déroger cette interdiction » lorsque le marché, dans certains villages, est « le seul (moyen) parfois » d’avoir « accès à des produits frais ».

La chloroquine pourra être administrée aux malades souffrant de « formes graves » du coronavirus, mais ne doit pas être utilisée pour des formes « moins sévères », a statué le Haut conseil de santé publique, selon le ministre de la Santé Olivier Véran. Le comité scientifique « exclut toute prescription dans la population générale ou pour des formes non sévères à ce stade, en l’absence de toute donnée probante », a-t-il souligné.

⏳ Suivez en direct l’évolution de la crise en ce mardi 24 mars

8h30: Baisse des nouveaux cas en Italie: les autorités sanitaires très prudentes

 

Les autorités sanitaires italiennes ont appelé mardi à « ne pas se faire d’illusions » sur la baisse du nombre de nouveaux cas la veille dans la péninsule, exhortant la population à respecter plus que jamais les règles de sécurité.

Selon le bilan officiel publié lundi soir, les nouveaux cas ont chuté à 4.789, contre 6.557 samedi. L’Italie a enregistré 601 nouveaux décès liés au coronavirus en 24 heures, un chiffre également en baisse, soit 6.077 depuis le début de l’épidémie.

« Nous devons examiner les données très attentivement, les analyser sur le plan épidémiologique. Il faut encore attendre quelques jours pour comprendre quelle est la tendance, nous vivons une semaine très importante », a expliqué le président de l’Institut supérieur de la Santé Silvio Brusaferro.

« Un mauvais comportement aujourd’hui aura des conséquences dans les deux prochaines semaines », a-t-il mis en garde. « Notre capacité à être rigoureux dans le respect des règles influencera certainement les évolutions des courbes (de contagion) dans toutes les régions », a-t-il insisté.

La grande majorité des Italiens semblent à présent accepter et respecter les mesures restrictives, comme le montrent les rues désertes des principales métropoles italiennes de Milan à Naples, en passant par Rome et Florence, bien loin des foules observées il y a deux semaines sur les plages ou dans les parcs.

Selon un sondage publié ce week-end par le quotidien La Repubblica, 94% des personnes interrogées jugent « positives », voire « très positives », les mesures adoptées par l’exécutif, de la fermeture des écoles à l’arrêt des activités commerciales en passant par la limitation de la circulation des personnes.

8h24: Aucune raison de fermer les marchés pour le PDG d’Euronext

« Il y a aucune raison de fermer les marchés, parce que les marchés fonctionnent », a déclaré ce mardi Stéphane Boujnah, le président du directoire d’Euronext.

8h00: Un sommet exceptionnel du G20 ce jeudi 26 mars

Les chefs d’Etat et de gouvernement du G20 s’entretiendront jeudi par visioconférence au sujet de l’épidémie de coronavirus, alors que certains reprochent au groupe de faire preuve de lenteur face aux conséquences économiques de la crise.

Les ministres des Finances et banquiers centraux du G20 ont promis lundi lors d’une visioconférence distincte d’élaborer un « plan d’action » pour réagir à l’épidémie qui, selon le Fonds monétaire international, va provoquer une récession mondiale.

Le sommet extraordinaire de jeudi aura lieu sur fond de guerre des prix du pétrole entre l’Arabie saoudite et la Russie, deux Etats membres du G20, et de tensions croissantes entre deux autres, les Etats-Unis et la Chine, au sujet de l’origine de l’épidémie qui a fait 378.000 malades et plus de 16.500 morts.

Compte tenu des contraintes de politique monétaire, les pays du G20 n’ont guère d’autre alternative qu’une relance budgétaire pour soutenir la croissance, a estimé Agathe Demarais, directrice des prévisions mondiales à l’Economist Intelligence Unit.

7h42: En Chine, les restrictions aux déplacements vont être levées à Wuhan et sa région

La ville chinoise de Wuhan (centre), berceau de l’épidémie de Covid-19, va lever le 8 avril ses restrictions aux déplacements après plus de deux mois de confinement, ont annoncé mardi les autorités locales. Les habitants du reste de la province du Hubei pourront sortir des frontières provinciales dès ce mercredi 25 mars. Seuls les habitants sains pourront dans un premier temps se déplacer librement.

Cette zone peuplée de 56 millions d’habitants avait été placée en quarantaine fin janvier. Mais les restrictions sont progressivement levées depuis une visite en mars du président Xi Jinping. Le nombre de nouveaux cas était extrêmement faible ces dernières semaines dans le Hubei. Même si une contamination supplémentaire a été rapportée mardi à Wuhan par le ministère de la Santé. Les écoles resteront pour l’instant fermées dans la province.

Au niveau national, la Chine a fait état mardi de 78 cas nouveaux cas de Covid-19, dont 74 qui sont le fait de personnes arrivant depuis l’étranger. Une tendance qui fait craindre une nouvelle vague de contagion dans le pays. Sept décès ont par ailleurs été enregistrés, tous à Wuhan, selon le bilan officiel du ministère de la Santé.

Au total, 427 cas importés ont déjà été signalés en Chine. La quasi-totalité des nouvelles contaminations sur le sol chinois concerne désormais ces personnes de retour ou venant de l’étranger, alors que l’épidémie semblait sous contrôle dans le pays. Les autorités de Pékin ont annoncé mardi que toute personne arrivant dans la ville serait soumise à un test de dépistage biologique à partir de mercredi.

Avec plus de 80.000 cas et 3.277 décès officiellement recensés, la Chine est le second pays le plus endeuillé au monde par le nouveau coronavirus après l’Italie.



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire