on vous explique comment bien utiliser la plateforme « Ma classe à la maison » en période de confinement


Pendant cette période de confinement, franceinfo vous explique comment utiliser la plateforme « Ma classe à la maison », pour permettre à vos enfants de poursuivre leur scolarité depuis le domicile et de maintenir un contact avec leurs professeurs.

À la maison, les parents s’organisent comme ils peuvent pour assurer la continuité de l’enseignement pédagogique de leurs enfants, confinés pour faire face à la pandémie de coronavirus Covid-19. Pour cela, la plateforme « Ma classe à la maison » a été lancée lundi 16 mars par le Cned. franceinfo vous donne quelques conseils pour bien l’utiliser.

>> Coronavirus : suivez l’évolution de la situation en direct

Tout d’abord, comment s’inscire ? C’est très simple : rendez-vous sur cned.fr/maclassealamaison. Vous cliquez ensuite sur « école », « collège » ou « lycée ». Vous accédez ensuite à un formulaire à remplir, puis vous recevez par mail un lien de confirmation. Ensuite, vous vous retrouvez sur une plateforme qui rassemble quatre semaines d’activités, organisées en journées de travail et par discipline. A chaque fois, un petit quiz vous est proposé ainsi qu’une séance de travail. Le quiz sert à déterminer le niveau de difficulté de la séance.

Comment se lancer ensuite ? N’y allez pas tout seul dans votre coin ! Discutez-en avec les enseignants de votre enfant : « Ma classe à la maison » doit venir en complément et non à la place de ce qu’ils ont déjà prévu. C’est très important pour Bruno Devauchelle, chercheur et spécialiste de l’enseignement à distance : « Il ne faut pas penser que « Ma classe à la maison » peut tout remplacer, peut s’utiliser indépendamment du contexte habituel de l’enseignant, de l’établissement, de la classe dans laquelle l’enfant a l’habitude de travailler », explique le chercheur.

Selon lui, « les contenus proposés par le Cned doivent être articulés avec l’enseignant. Il faut vérifier la cohérence des contenus proposés avec la progression en cours de la classe ».

On recommandera aux parents de demander à l’enseignant de valider les supports pour être sûr que les supports sont en correspondance.Bruno Devauchelleà franceinfo

Il faut donc veiller à ce qu’il n’y ait pas un trop grand écart entre la séance de travail proposée par « Ma classe à la maison » et ce que l’élève a déjà abordé en cours avec son prof, sinon, cela pourrait être démotivant. L’outil qui peut vous aider à le vérifier, quand il existe, c’est le cahier de texte numérique rempli par les enseignants au collège et au lycée qui fait le point sur l’avancée du programme. Il est normalement accessible en ligne.

Il faut aussi bien avoir à l’esprit que cette plateforme « Ma classe à maison » n’est pas là pour acquérir des notions nouvelles du programme. Selon Bruno Duvauchelle, elle est utile pour renforcer les connaissances : « Je pense que les contenus sur « Ma classe à la maison » permettent davantage de réviser, consolider, appuyer les apprentissages en place. »

Quelque soit le support, attention à ne pas surcharger vos enfants de travail. Six ou sept heures de travail par jour devant l’ordinateur, c’est bien trop pour un collégien. Encore une fois, l’école à la maison, ce n’est pas l’école tout court : l’idée n’est pas de remplacer les enseignants, ni de reproduire chez soi l’emploi du temps scolaire de votre enfant.

Comment utiliser « Ma classe à la maison » ? Les conseils d’Alexis Morel



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire