l’OTRE promet « une reconnaissance vis-à-vis » des chauffeurs routiers « qui ont joué le jeu »


Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a appelé les entreprises à verser une prime défiscalisée de 1 000 euros à tous les salariés qui se rendent sur leur lieu de travail pendant la crise sanitaire.

Aline Mesples, présidente de l’Organisation des Transporteurs Routiers Européens (OTRE) a affirmé vendredi 20 mars sur franceinfo que « bien évidemment il y aura de la part des chefs d’entreprise une reconnaissance vis-à-vis » des chauffeurs routiers notamment « qui ont joué le jeu » durant la crise sanitaire que traverse la France.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations sur l’épidémie dans notre direct

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a appelé les entreprises à verser une prime défiscalisée de 1 000 euros à tous les salariés qui se rendent sur leur lieu de travail. « Je n’ai pas attendu Bruno Le Maire pour discuter avec les chefs d’entreprise que je représente. On ne sait pas du tout dans quel état vont sortir nos entreprises de cette crise », mais « bien évidemment, il y aura de la part des chefs d’entreprise une reconnaissance vis-à-vis des salariés qui ont joué le jeu et qui peuvent compter sur nous », a-t-elle affirmé.

Est-ce que ce sera 1 000 euros ? Est-ce que ce sera moins ? Chaque entreprise fera au mieux.Aline Mesplesà franceinfo

« Le principal, c’est que nos salariés puissent travailler dans de bonnes conditions, en toute sécurité et assurer les Français de leur apporter les marchandises de tout ce qui est vital en temps et en heure et partout en France et c’est ça le principal pour moi », a-t-elle ajouté. La ministre des Transports Élisabeth Borne a remercié vendredi 20 mars les chauffeurs routiers d’être toujours au travail pour alimenter les hôpitaux et les grandes surfaces.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire