Estrosi rate de peu l’élection dès le premier tour


La question n’était pas de savoir si Christian Estrosi, candidat Les Républicains à un troisième mandat, va l’emporter, mais avec quel score. Forte popularité, opposition émiettée, Rassemblement national faible, le maire sortant avait un boulevard électoral devant lui et il l’a confirmé dimanche 15 mars en récoltant 47,62 % des voix, manquant de peu l’élection dès le premier tour.

« Il ne convient toutefois pas, à l’heure où nos compatriotes sont dans l’inquiétude, de se réjouir ou de tirer une analyse politique de ces résultats », a-t-il ajouté, selon le texte de son allocution consacrée en très grande partie aux nouvelles restrictions pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. La participation s’est limitée à 28,54 %, soit 25 points de moins qu’en 2014, a précisé Christian Estrosi, dont le député LR Eric Ciotti a salué « l’excellent résultat ».

Deux autres listes sont en position pour se maintenir au second tour, celle du candidat RN issu du Bloc identitaire Philippe Vardon (16,69 %) et la liste Nice écologique de l’entrepreneur Jean-Marc Governatori (11,3 %).

Le premier tour a été marqué par la division à gauche : la liste citoyenne emmenée par l’avocate de gauche Mireille Damiano, le PCF et LFI, devance avec 8,90 % la liste socialiste (6,57 %).

Nice, le laboratoire sécuritaire de Christian Estrosi

Résultats des candidats au premier tour :

  • Patrick Allemand (DVG) : 6,57 %
  • Mireille Damiano (DVG) : 8,90 %
  • Christian Estrosi (LR-UDI) : 47,62 %
  • Jean-Marc Governatori (EELV-AEI) : 11,3 %
  • Estelle Jaquet (LO) : 0,66 %
  • Benoît Kandel (CNIP-DLF) : 7,30 %
  • Valery Sohm (UPR) : 0,91 %
  • Philippe Vardon (RN) : 16,7 %

Résultats municipales 2020

> Résultats, analyses, reportages… Tous nos articles sur les municipales





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire