Test Blu-ray : Avanti !


Avanti !

 
États-Unis, Italie : 1972
Titre original : –
Réalisation : Billy Wilder
Scénario : Billy Wilder, I.A.L. Diamond
Acteurs : Jack Lemmon, Juliet Mills, Clive Revill
Éditeur : Rimini Éditions
Durée : 2h24
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 27 septembre 1973
Date de sortie DVD/BR : 17 mars 2020

 

Riche homme d’affaires américain, Wendell Ambruster III débarque sur l’île d’Ischia, en Italie, pour y récupérer la dépouille de son père. Il découvre que celui-ci avait une maitresse, qu’il retrouvait chaque été depuis dix ans, et dont la fille Pamela loge dans le même hôtel que lui. Wendell souhaite à tout prix éviter le scandale que provoquerait une telle révélation…

 


 

Le film

[5/5]

Si comme de nombreux cinéphiles vous trouvez les comédies de Judd Apatow trop longues, si pour vous l’essence d’une comédie réussie ne se situe pas dans la durée mais dans l’impact et dans l’immédiateté, vous pouvez passer votre chemin : Avanti !, le vingt-troisième film de la riche carrière de Billy Wilder, n’est assurément pas fait pour vous. Qu’on se le dise : ce petit chef d’œuvre de comédie douce-amère affiche en effet une durée de presque deux heures trente au compteur, ce qui malheureusement aura tendance à faire fuir les allergiques aux comédies express, à moins bien sûr qu’elles considèrent – et on les rejoindrait finalement presque sur ce point – qu’avec Avanti !, elles ont finalement « deux comédies pour le prix d’une ».

Car Avanti ! est un film bicéphale : mi-comédie de mœurs narrant les démêlés d’un américain en galère administrative dans un pays d’Europe, mi-comédie romantique suivant le rapprochement de deux êtres que tout oppose à priori – l’homme d’affaires arrogant, sûr de lui jusqu’à l’agressivité et la jeune femme positive, peu sûre d’elle mais lumineuse. Tout a été dit sur Avanti !… Mais on ne se lassera jamais de rappeler à quel point les personnages campés par Jack Lemmon et la discrète Juliet Mills (qui trouvait ici le rôle de sa vie) sont brillants, attachants et formidables. Et que dire que Clive Revill dans la peau du directeur de l’hôtel, sinon que sa performance est immense !

Alors oui, Avanti ! est un peu long, mais 2h25 en compagnie de ces personnages-là – d’autant qu’ils sont mis en scène par Wilder ! – donneront toujours l’impression de passer plus vite que n’importe quelle comédie tiédasse d’1h20 portée par des comédiens à la ramasse. Et puis en toute honnêteté, que voudriez-vous couper au cœur du film ? Le scénario de Billy Wilder et I.A.L. Diamond s’avère une mécanique de précision, et se révèle déjà épurée au maximum : retirez la moindre séquence, et tout se casse la gueule. Chaque mouvement des acteurs, chaque mouvement de caméra, chaque expression, chaque punchline et la moindre ligne de dialogue semblent être à leur place, et retirer quoi que ce soit mettrait en péril l’équilibre de l’ensemble. Et même si bien sûr la morale finale pourra faire tiquer les éternels romantiques, Avanti ! est un petit chef d’œuvre (le dernier sans doute de la carrière de Billy Wilder), sublimement photographié et interprété, exquis et plein de charme. Incontournable.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

C’est donc Rimini Éditions qui nous propose aujourd’hui, huit ans après une première édition sous les couleurs de Filmedia, de retrouver Avanti ! sur support Blu-ray. Cette nouvelle édition nous propose donc de redécouvrir le chef d’œuvre de Billy Wilder dans des conditions remarquables. La restauration a été soignée, c’est un très beau boulot : le grain argentique est parfaitement préservé, la définition et le piqué font des merveilles, de même que les contrastes. Mais l’excellente nouvelle est surtout que le film retrouve ici son cadencement à 24 images / seconde, avec un encodage en 1080p (ce qui n’était pas le cas de l’édition de 2012). L’ensemble est donc plus que recommandable, bravo à Rimini. Mais de toutes façons, ce film pourrait être vu en VHS-Rip sur un smartphone à l’écran cassé dans le métro pendant les heures de pointe, il aurait toujours la classe, et c’est bien là la marque des grands films. Côté son, VF et VO sont encodées en DTS-HD Master Audio 2.0 (mono d’origine), et les deux mixages sont clairs et nets, sans craquement ou souffle parasite : l’ensemble est propre et très satisfaisant. Un bonheur !

Du côté des bonus, on se régalera déjà, dans un premier temps, du très beau livret de 24 pages signé Marc Toullec (y’a-t-il seulement encore un livret en France qui ne soit pas signé Marc Toullec ?) qui remet avec talent le film et son tournage mouvementé dans leur contexte historique. Sur le Blu-ray à proprement parler, on commencera avec un entretien avec Pippo Franco (15 minutes), au cœur duquel l’interprète du coroner plein de fantaisie du film évoque ses souvenirs d’une époque à la créativité foisonnante, et les circonstances l’ayant amené à rencontrer Billy Wilder. On terminera enfin avec la traditionnelle conversation entre les journalistes Mathieu Macheret et Frédéric Mercier (28 minutes), qui évoqueront entre autres le rythme et la tonalité du film, à la croisée des chemins entre la comédie typiquement américaine et une sensibilité plus européenne.

 



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire