Un ticket mondialiste pour le grand huit



  • Les quarts de finale de la Ligue des champions de la CONCACAF débutent cette semaine
  • Quatre clubs de MLS, trois de Liga MX et un hondurien toujours en lice
  • FIFA.com détaille les prochaines affiches

Huit clubs peuvent encore espérer soulever le trophée de la Ligue des champions de la CONCACAF 2020 et représenter l’Amérique du Nord lors de la prochaine Coupe du Monde des Clubs de la FIFA.

À ce stade, la compétition propose un mélange d’habitués et de nouveaux venus, décidés à écrire l’histoire. FIFA.com analyse chacune des quatre rencontres au programme et livre l’état des forces en présence.

Impact de Montréal – Olimpia (aller : 10 mars, retour : 17 mars)

Finaliste malheureux en 2015, Montréal espère profiter de la dynamique créée par Thierry Henry pour renouer avec le succès. Mais avant de rêver au titre, les Québécois vont devoir se mesurer au club le plus titré du football hondurien, Olimpia. Composée majoritairement de joueurs locaux, l’équipe entraînée par Pedro Troglio n’aura pas la faveur des pronostics, mais les pensionnaires de MLS auraient tort de la sous-estimer pour autant.

Dans l’État de Washington, les Honduriens ont prouvé qu’il faudrait compter avec eux en sortant (4-2 aux tirs au but) les Seattle Sounders, lauréats de la MLS Cup 2019, après avoir obtenu le nul 4-4 sur l’ensemble des deux manches. De son côté, l’Impact pourra compter sur le renfort de Victor Wanyama, en provenance de Tottenham. Dès sa première conférence de presse, le milieu défensif kényan a clairement défini son apport ses ambitions : « J’arrive avec ma passion. J’aime le football. Je suis là pour aider mes coéquipiers. J’apporte avec moi une certaine rage de vaincre. Je suis prêt à tout pour gagner. Je suis très exigent sur le terrain, car je suis un gagnant ».

New York City FC – Tigres (aller : 11 mars, retour : 17 mars)

Pour des raisons de calendrier et de logistique, New York City dispute ses matches à domicile dans l’antre de son rival, la Red Bull Arena. Ce cadre inhabituel ne l’a pas empêché de s’imposer largement (6-3 sur l’ensemble des deux manches) face à San Carlos, au tour précédent. Le NYCFC est encore à la recherche de son identité de jeu depuis l’arrivée de Ronny Deila. La visite des Tigres s’annonce donc comme un test important. Euphoriques après les exploits réalisés dans le temps additionnel par leur gardien Nahuel Guzman contre Alianza, les Mexicains, triples finalistes de l’épreuve, espèrent inscrire leur nom au palmarès de l’épreuve. À cette fin, ils pourront compter sur le Français André-Pierre Gignac, qui s’est récemment illustré en signant un triplé contre les Pumas en Liga MX.

Club América – Atlanta United (aller : 11 mars, retour : 18 mars)

Le Club América, qui fait partie des équipes les plus titrées de l’histoire de la Ligue des champions de la CONCACAF, souhaite ajouter un nouveau trophée à sa collection. En face, Atlanta United, vainqueur de la MLS Cup 2018 et l’US Open Cup 2019, devra se passer des services de Josef Martinez pour la majeure partie de l’année. L’attaquant vénézuélien a été victime d’une déchirure des ligaments croisés lors de la première journée de championnat.

L’entraîneur Frank de Boer comptera donc sur ses milieux argentins Ezequiel Barco et Pity Martinez pour orchestrer le jeu, sachant qu’en pointe, le grand Adam Jahn peut toujours faire la différence. Les Mexicains ont souffert pour venir à bout de Comunicaciones (5-3 aux tirs au but) en huitième de finale. Les hommes de Miguel Herrera espèrent avoir retenu la leçon.

Los Angeles FC – Cruz Azul (aller : 12 mars, retour : 18 mars)

L’une des affiches les plus attendues de ces quarts de finale mettra aux prises le LAFC de Bob Bradley au Cruz Azul de Robert Siboldi, l’actuel leader de la Liga MX. Pour venir à bout du géant mexicain, les Californiens pourront s’appuyer sur le soutien de leurs supporters, parmi les plus bouillants du pays. Au tour précédent, Los Angeles a su inverser une situation compromise pour arracher la qualification au Club Leon. Les filets devraient trembler : Cruz Azul alignera l’excellent Jonathan Rodriguez, tandis que LA dispose du meilleur buteur de la dernière saison de MLS, en la personne de Carlos Vela.

Le saviez-vous ?

Aucune équipe de la CONCACAF n’a jamais atteint la finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Assisterons-nous à une grande première en 2020 ?



Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire