Coronavirus : les entreprises en danger


À Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), Nelly Plu est à la tête d’une société de service informatique. Ses locaux sont anormalement vides, épidémie de Covid-19 oblige. 
« J’ai demandé à la quasi-totalité de mes collaborateurs de ne pas venir, on est en sous-effectif juste le temps d’organiser le confinement », assure t-elle. Depuis le 13 mars, les annulations de clients s’enchaînent. Désormais, les salariés feront le point deux fois par jour par visioconférence sur l’activité de l’entreprise. Certains d’entre eux travaillent de chez eux, tout en gardant les enfants.


« C’est la première journée, là pour le moment, j’arrive à m’organiser. Maintenant, la question est de savoir comment je vais arriver à occuper mon enfant pendant plusieurs semaines », confie Linda Ben Meftah, responsable commerciale. À plus grande échelle, les répercussions du Covid-19 sont conséquentes. Pendant au moins une semaine, Michelin interrompt la production de ses usines en Espagne, France et Italie. Une fermeture qui touche 20 000 salariés. Du côté gouvernemental, le report de l’indemnisation chômage et la prise en charge du coût du chômage partiel ont été annoncés.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire