Zaw et le Myanmar redressent la barre



  • Après trois défaites, le Myanmar a obtenu deux succès en qualification
  • Ce regain de forme coïncide avec le retour d’Antoine Hey aux commandes
  • FIFA.com a rencontré le capitaine Zaw Min Tun

Le Myanmar a commencé le deuxième tour des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ en enchaînant trois défaites consécutives. Personne ne donnait alors cher de ses chances. Mais depuis le retour sur le banc du technicien allemand Antoine Hey, les Lions Asiatiques montrent un tout autre visage.

Victorieux lors de leurs deux dernières sorties, face au Tadjikistan (4-3) et à la Mongolie (1-0) respectivement, ils se reprennent à rêver. Le Myanmar se trouve aujourd’hui à une longueur de la République kirghize, actuellement deuxième du Groupe F.

Mais comment une équipe qui paraissait promise à la dernière place de la poule a-t-elle pu se muer en un sérieux candidat à la qualification, en l’espace de quelques semaines ? Le capitaine Zaw Min Tun a sa petite idée sur la question : « La stratégie du sélectionneur a bien fonctionné, » analyse ainsi le défenseur de 27 ans, qui évolue actuellement à Sukhothai (Thaïlande). « Il a su mettre en place des plans de jeu adaptés aux joueurs. Il s’est appliqué à placer chacun dans les meilleures conditions. »

Hey, qui avait déjà occupé le poste de sélectionneur en 2018, connaît bien le football au Myanmar. Cette expérience lui a permis d’être rapidement opérationnel, lorsque les dirigeants lui ont proposé de prendre la succession du Monténégrin Miodrag Radulovic au mois d’octobre.

« Hey nous connaît bien et il sait comment s’y prendre », poursuit Zaw. « C’est quelqu’un de très sympathique. Il parle librement avec nous et n’hésite pas à nous dire ce qu’il faut améliorer. Il a su forger des liens étroits avec ses joueurs. Il existe une confiance réciproque entre nous et c’est ce qui me fait dire qu’il peut nous faire franchir un palier. »

Tous les espoirs sont permis

Si le sélectionneur a réalisé de l’excellent travail, il ne faut pas non plus négliger les progrès des jeunes internationaux, l’attaquant Suan Lam Mang et le milieu de terrain Hlaing Bo Bo en tête. Le premier s’est offert un doublé contre le Tadjikistan, tandis que le second a signé l’unique but du match contre la Mongolie.

« Ils sont jeunes, rapides et techniques et ont un bel avenir devant eux. D’autres jeunes joueurs n’ont cessé de progresser au fil des matches. Entre ces espoirs prometteurs et les internationaux les plus expérimentés, je crois que notre équipe a su trouver un bon équilibre », estime Zaw.

Myanmar captain Zaw Min Tun walks out of the tunnel

Pour leur retour à la compétition préliminaire, les hommes de Hey affronteront les deux premiers du Groupe F, à savoir le Japon et la République kirghize. On imagine mal le Myanmar faire chuter l’ogre nippon, mais Zaw espère voir son équipe prendre sa revanche sur l’adversaire qui l’avait humiliée au match aller (7-0).

Une réaction après l’humiliation ?

« Tout le monde sait que le Japon est dans une catégorie à part. Nous ferons de notre mieux, mais ce sera très compliqué. La République kirghize est aussi une bonne équipe, mais nous avons nos chances contre elle. Si nous avons perdu la dernière fois, c’est parce que nous étions à l’extérieur. Cette fois, nous serons chez nous et si nous nous appliquons, nous pouvons faire un résultat » analyse le capitaine du Myanmar.

Seules quatre sélections asiatiques seront du voyage au Qatar en 2022. Dans ces conditions, les chances du Myanmar paraissent tout de même relativement faibles. Toutefois, les préliminaires de Qatar 2022 font aussi office de qualifications pour la Coupe d’Asie de l’AFC 2023. Zaw ne fait pas mystère de son ambition de participer à l’épreuve continentale, ce qui constituerait une première depuis 1968 pour le Myanmar.

« Les qualifications pour la Coupe du Monde sont évidemment l’épreuve la plus importante pour un footballeur. Nous sommes fiers d’y prendre part. Nous voulons nous qualifier, mais il faut être réaliste ; notre objectif est plutôt de participer à la prochaine Coupe d’Asie », reconnaît Zaw. « Nous allons nous préparer au mieux face à ces redoutables adversaires et nous ferons tout notre possible pour atteindre les buts que nous nous sommes fixés. »



Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire