comment faire face au chômage partiel ?


D’habitude, ce restaurant gastronomique est plein. Vendredi 13 mars, la moitié des tables sont vides. Le chiffre d’affaires a chuté de 50% depuis le début de l’épidémie de Covid-19. En cas de chômage partiel, les 50 salariés du groupe ne toucheront plus que 84% de leur salaire net. « C’est quelque chose qui nous inquiète, mais c’est un moment où il faut faire équipe, c’est-à-dire prendre des décisions qui ne sont pas faciles », explique Massimo Tringali, le chef du restaurant.

Pour le gérant, les mesures annoncées jeudi 12 mars vont dans le bon sens : prise en charge à 100% du chômage partiel par l’État, possibilité de reporter le paiement des charges et impôts. Dans une PME qui fabrique des enseignes pour salons et événements, l’épidémie a frappé de plein fouet. Tous les événements sont annulés. Le chiffre d’affaires a donc chuté. Le patron a déjà dû mettre deux employés sur 12 en chômage partiel.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire