Anne Hidalgo veut Ladj Ly et JR pour la cérémonie d’ouverture des JO



Le coronavirus n’aura finalement pas raison des municipales. Gel hydroalcoolique à l’entrée des bureaux de vote, agents supplémentaires, nettoyage des écoles utilisées pour les élections… la bataille de Paris aura bien lieu dimanche 15 mars.

Hidalgo, Buzyn, Dati : la guerre des trois pour Paris

Dans la capitale, le scrutin s’annonce plus incertain que jamais. Anne Hidalgo (PS), Agnès Buzyn (LREM) et Rachida Dati (LR) sont au coude-à-coude. « L’Obs » leur a proposé un questionnaire qui esquisse leur vision pour Paris.

Découvrez la rencontre vidéo avec Anne Hidalgo ici :Municipales à Paris : Agnès Buzyn veut laisser le périphérique aux voitures

Quelle rue débaptisez-vous à Paris et comment la rebaptisez-vous ?

Ces dernières années, on a en général débaptisé les noms de personnes qui avaient à voir avec l’esclavage ou avec des actes peu glorieux. Pour le reste, je ne souhaite pas débaptiser. En revanche, toutes les nouvelles rues que nous inaugurons, nous essayons de leur donner aussi des noms de femmes puisqu’on manque quand même encore, même si on essaye de rattraper le retard, de noms de femmes célèbres dans nos rues.

LIRE AUSSI > A Paris, « Nous toutes » rebaptise 1 400 rues avec des noms de femmes

Paris accueille les JO en 2024. Quel artiste proposez-vous pour la cérémonie d’ouverture ?

J’aime beaucoup JR, j’aime beaucoup Ladj Ly. Ce sont des artistes qui portent une vision de la société française ouverte, positive, qui donne un espoir à la jeunesse. Les JO, jeux Olympiques et Paralympiques, sont un événement qui doit nous fédérer et entraîner toute une jeunesse.

Ladj Ly, réalisateur des « Misérables » : « Nous, ça fait vingt ans qu’on est “gilets jaunes” »

Il y a plein d’artistes qui devront intervenir. Il y aura des peintres, des gens de théâtre. Ruth Mackenzie, la directrice du théâtre du Châtelet, a aussi été chargée des Olympiades culturelles pour les JO de Londres en 2012. Je pense qu’elle nous sera d’une très grande utilité pour la construction de ces Jeux.

Quel événement historique marque le plus Paris ?

La Libération de Paris. Vraiment. Je pense que cet événement-là, c’est celui qui fait que, après la nuit, après les privations, après les rafles, après la résistance, il y a vraiment un peuple qui se soulève. Je trouve que cette histoire est celle qui nous rassemble et qui vraiment est pour moi celle qui marque le plus Paris.

Quel serait un prix au mètre carré « raisonnable » à Paris ?

Aujourd’hui, vous savez qu’à l’achat, c’est 10 000 euros le mètre carré mais que nous allons proposer des logements à moitié prix, donc à 5 000 euros le mètre carré, avec une intervention de la ville qui sera propriétaire du foncier.

En 2020, l’immobilier va-t-il monter encore plus haut ?

Ce qui sera vendu, ce sont les murs des appartements, donc 5 000 euros le mètre carré, ce serait tout à fait légitime.

Un mot pour qualifier les trottinettes ?

Ça doit juste être régulé quand même, hein ! Parce que c’est forcément pratique, puisque ça connaît un succès incroyable.

Les accidents de trottinettes peuvent être aussi graves qu’à moto, prévient ce chirurgien

Ce n’est pas quelque chose du passé, ni même de l’avenir, c’est vraiment le présent, mais il faut le réguler.

Vous avez la possibilité de supprimer le périphérique à court terme. Il devient quoi ?

En fait, le périphérique est un très bel ouvrage d’art, je ne le démolirai pas d’ailleurs. Je vous assure que la vue que l’on a depuis ce balcon est absolument incroyable. Donc je le transformerai en grand balcon vert.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire