échec de la pétition pour un référendum sur la privatisation



La clôture de la pétition est intervenue jeudi à minuit. Elle n’a recueilli que 1,09 million de signatures. Pour être validée, la proposition de loi référendaire devait être approuvée par un dixième des électeurs inscrits, soit 4  717 396 de personnes.

Le projet de référendum sur la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP), lancée à la mi-juin, n’a recueilli que 1,09 million de signatures. C’est ce qu’indique un décompte provisoire publié par le Conseil constitutionnel, vendredi 13 mars. « À ce jour, le nombre de soutiens valablement déposés au soutien de la proposition de loi peut être estimé à un total de 1 090 570 », écrit l’instance. La clôture de la pétition est intervenue jeudi à minuit.

Pour être validée, la proposition de loi référendaire devait être approuvée par un dixième des électeurs inscrits, soit 4  717 396 de personnes. « La décision finale du Conseil constitutionnel sur cette phase de la procédure sera rendue publique le 26 mars 2020 », rappelle le Conseil constitutionnel.

Le lancement de la privatisation d’Aéroports de Paris est « reporté », a annoncé le ministère de l’Economie le 11 mars. Il s’agit d’un « report conjoncturel », précise le cabinet du ministre de l’Economie, Bruno Le Maire : « Dans huit mois, ça ira mieux. » Le ministre estime que « les conditions du marché ne sont pas favorables » pour engager la privatisation des Aéroports de Paris.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire