le secteur événementiel en difficulté


Les stands de la foire de Nice (Alpes-Maritimes) ne sont pas encore tout à fait montés qu’il est déjà temps de les démonter. Depuis le passage au stade 2 du plan de lutte contre l’épidémie de Covid-19, samedi 29 février, de nombreux événements publics, comme des salons ou des foires, ont été annulés. Pour les entreprises qui avaient prévu d’exposer dans ces lieux, la note s’annonce déjà salée. « Il y a le budget direct, qui est la location de stand, en quelque sorte, la location de l’espace, ça on va compter entre 2 et 5 000 €, suivant la surface », explique le fondateur d’une marque qui devait être présente sur le salon du tourisme, à Paris.

Le secteur du spectacle compte, de son côté, une chute de 40% du nombre de billets vendus, pour un préjudice potentiel de 250 millions d’euros. « Tous nos clients prennent ce risque de précaution d’annuler des événements de 100, 200 personnes. Donc l’ensemble de nos bons de commande disparaît du jour au lendemain », explique Bertrand Biard, le président de Lévénement.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire