le combat de Gabrielle Prudencio pour assumer ses formes



Gabrielle Prudencio, 37 ans, est créatrice de mode. Elle a commencé à avoir des problèmes de poids à l’âge de 12 ans. Elle raconte comment la mort de sa sœur ont déclenché un engrenage infernal dans sa relation avec la nourriture. « J’ai commencé à me réfugier dans la nourriture, on n’a pas pensé à me questionner sur la façon dont je vivais le décès de ma sœur, mais on m’a plutôt orientée tout de suite vers des solutions de perte de poids et de régime », raconte-t-elle. Sa prise de poids lui vaut d’être harcelée par ses camarades de classe. Alors, Gabrielle enchaîne les régimes. « À ce moment-là, j’étais incomprise. En plus de ça, j’étais perpétuellement au régime. J’ai perdu à peu près 100 kg dans ma vie », se rappelle-t-elle.

« C’est à la fin d’un énième régime, à 20 ans, que je me suis dit : ‘Et si j’apprenais à m’apprécier telle que je suis ?’ (…) Le fait d’être obèse n’est pas un handicap, mais c’est handicapant. Par moment, lorsqu’on doit prendre les transports en commun, trouver du travail, ce n’est pas forcément évident et on va s’isoler au fur et à mesure », remarque-t-elle. Et d’ajouter : « On nous dit toujours qu’il faut porter des couleurs sombres, du noir… On essaie de nous invisibiliser et je vais complètement à l’encontre de tout ça. C’est de là que j’ai décidé de créer ma propre marque. Oui, je suis grosse, et je suis aussi bien dans ma peau. Ce n’est pas antinomique, c’est un fait. »

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire