L’Europe en région : la Bretagne


Synthèse


25.02.2020

Alexandra Lesur

Région maritime et terrestre comptant un grand nombre de cours d’eau et de côtes, la Bretagne est située à l’extrême ouest de la France et s’étend sur 27 209 km² (5% du territoire national). Une superficie comparable à celle des îles de la Sicile. 

Découvrez ses spécificités et le rôle de l’Union européenne sur le territoire.

Quatre départements (Finistère, Côtes-d’Armor, Ille-et-Vilaine et Morbihan), qui possèdent tous une façade maritime, composent la région Bretagne dont la capitale administrative est Rennes. Avec 3,3 millions d’habitants en 2019, la Bretagne bénéficie d’un fort dynamisme démographique et arrive 6e dans le classement français du nombre d’habitants par région.

Façonnée par les influences de la terre et de la mer et caractérisée par des paysages naturels variés, la Bretagne compte 88 sites terrestres et marins, dont l’archipel des Glénan, qui appartiennent au réseau européen Natura 2000. Celui-ci rassemble des sites naturels ou semi-naturels de l’Union européenne ayant une grande valeur patrimoniale. Grâce à la richesse de son patrimoine culturel et à sa forte identité, la Bretagne est l’une des principales régions touristiques françaises.

L’économie bretonne se caractérise par la « Glaz économie », une économie à la fois bleue (productions marines, biotechnologie), verte (agriculture et transformation énergétique), et grise (numérique, connaissance) comme le signifie ce mot breton. Ces trois couleurs caractérisent les atouts de l’économie bretonne et illustrent la stratégie économique de la Bretagne qui s’appuie sur ces 3 piliers complémentaires.

Avec 76 810 tonnes (fraîches et congelées) vendues en 2018, la Bretagne est la première région de France en termes de production de pêche. Par ailleurs, le centre Bretagne de l’Ifremer regroupe la plus importante communauté océanographique en Europe (750 salariés), avec des équipes implantées sur l’ensemble des côtes bretonnes.

Première région dans ce secteur, l’agriculture tient également une  place  importante,  tant  en  matière  d’utilisation  du  territoire,  que  de  production  agricole. Mais elle doit répondre aux défis liés à l’urgence climatique et environnementale. Face à l’agriculture dite de « volume », la Bretagne se trouve confrontée à une remise en cause du modèle agricole productiviste. Aujourd’hui la région entend accompagner la transition agro-écologique et soutenir les exploitants pour devenir un territoire leader du « Bien-manger » en Europe. 

D’autres champs d’activités phares caractérisent aussi la Bretagne : les télécoms, l’automobile et la construction navale et de bateaux des plus grandes courses à la voile. Les services connaissent également un essor important dans la région, notamment dans le secteur paramédical. En matière de recherche et d’innovation, la Bretagne se classe au second rang dans le domaine des technologies numériques. Le déploiement des fibres optiques est avancé sur le territoire et se poursuit avec le projet FEDER Bretagne Très Haut Débit. Par ailleurs, la région possède le premier pôle en France pour la cybersécurité des réseaux avec 130 entreprises.

Le taux de chômage (7,1 % en 2019) en Bretagne est l’un des plus bas de France. Il se situe légèrement au-dessus de la moyenne européenne (6,3% en 2019).

Pour la période 2014-2020, la région dispose d’une enveloppe d’1 milliard d’euros de l’Union européenne afin de soutenir des projets sur tout le territoire. Le renforcement de la compétitivité et la performance écologique du secteur agricole et agroalimentaire, le soutien de la pêche, de l’aquaculture et le développement littoral figurent parmi les priorités de la programmation 2014-2020. Le développement économique de la région à travers le soutien à la recherche, à l’innovation et aux entreprises, ainsi que le renforcement des compétences des demandeurs d’emploi et l’augmentation de la production d’énergies renouvelables font également partie des objectifs prioritaires de cette période. 

Carte d’identité – Région Bretagne

Départements : Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan
Capitale administrative : Rennes (221 500 habitants)
Président de région : Loïg Chesnais-Girard (Parti socialiste)
Superficie : 27 209 km²
Population : 3 329 000 habitants (2019)
PIB par habitant (SPA) : 26 500, quasi similaire à celui de la région Castilla y León en Espagne, en dessous de la moyenne européenne qui se situe à 30 000 (2017)
Principales industries : agriculture, pêche, télécoms, automobile, construction navale, services, tourisme
Financements européens : 1 milliard d’euros (2014-2020)

Contacts utiles :

 

toile de fond la ville de Saint-Malo - Crédits : iStock

Phare en Bretagne, avec en toile de fond la ville de Saint-Malo – Crédits : iStock

Ma région agit pour moi

Politique régionale européenne : mode d’emploi

 

L'Europe en région



touteleurope

A lire aussi

Laisser un commentaire