Virus: les Etats-Unis et la Corée du Sud reportent des exercices militaires conjoints



Les Etats-Unis et la Corée du Sud ont reporté jeudi des exercices militaires conjoints en raison de l’épidémie de coronavirus dans ce pays d’Asie où le nombre de nouveaux cas a augmenté d’un quart, portant le total des personnes contaminées à 1.595.

La Corée du Sud est le foyer de contagion le plus important hors de Chine continentale où le coronavirus est apparu en décembre.

La décision a été prise après que Séoul a déclaré son plus haut niveau d’alerte « grave » sur le virus, a déclaré jeudi le Commandement des forces conjointes dans un communiqué, ajoutant que les manoeuvres en Corée du Sud avaient été reportées « jusqu’à nouvel ordre ».

Les Etats-Unis disposent de 28.500 militaires en Corée du Sud pour protéger ce pays d’Extrême-Orient face à son voisin du Nord qui possède l’arme nucléaire.

Nombre de soldats sont stationnés au Camp Humphreys à Pyeongtaek, le plus grand complexe militaire américain hors des Etats-Unis.

Les deux pays ont déjà beaucoup réduit leurs exercices militaires pour faciliter les négociations sur le programme nucléaire de la Corée du Nord –qui condamne régulièrement ces manoeuvres militaires considérées par Pyongyang comme un prélude à une invasion.

Un exercice de coordination des commandements entre les Etats-Unis et la Corée du Sud avait été prévu au printemps.

Le nombre de nouveaux cas de coronavirus annoncé jeudi –334– est le plus élevé jamais rapporté par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (KCDC). Le nombre de personnes décédées reste cependant à douze.

« Le gouvernement est désolé d’inquiéter la population avec cette augmentation rapide du nombre de cas », a affirmé à la presse Kim Gang-lip, vice-ministre de la Santé.

Le nombre de contaminations devrait encore augmenter, les autorités ayant commencé à contrôler l’état de santé des plus de 210.000 membres d’une secte d’inspiration chrétienne accusée d’être à l’origine de plus de la moitié des cas enregistrés dans le pays.

– Pétition contre le président –

Une fidèle de l’Eglise Shincheonji de Jésus, âgée de 61 ans, qui ignorait être porteuse du virus, l’aurait transmis en assistant à quatre offices religieux dans la ville de Daegu –2,5 millions d’habitants et épicentre de l’épidémie– avant d’être diagnostiquée.

Mais, selon les autorités sud-coréennes, des dizaines de milliers de nouveaux membres de cette secte ne figurent pas sur la liste établie par l’Eglise Shincheonji de Jésus.

Cette dernière s’est justifiée, affirmant que n’étant pas encore des membres à part entière, ils ne pouvaient y figurer.

Ces nouvelles recrues seraient plus de 70.000, selon le vice-ministre de la Santé.

La Corée du Sud possède un système médical de pointe, la presse y est libre et le pays est très transparent, ce qui permet de faire confiance aux chiffres communiqués par les autorités sanitaires, selon des observateurs.

Dans le pays, la colère monte. Plus d’un million de personnes ont signé une pétition sur le site internet de la Maison bleue, siège de la présidence sud-coréenne, pour demander la destitution du président Moon Jae-in, lui reprochant sa gestion de l’épidémie.

Les autorités ont conseillé aux personnes fiévreuses ou présentant des symptômes respiratoires de rester chez elles.

Un militaire américain de 23 ans, stationné dans le camp de Carroll à 30 kilomètres au nord de Daegu, a été déclaré mercredi positif au Covid-19.

De nombreux événements sont perturbés par cette épidémie. Des concerts ont été annulés, le coup d’envoi du championnat national de football a été reporté et les Mondiaux de tennis de table ont été ajournés.

Autre conséquence: la Banque de Corée a révisé jeudi à la baisse sa prévision de croissance pour 2020. Elle table désormais sur une croissance de 2,1%, soit 0,2 point de moins que prévu, en raison notamment d’une baisse de la consommation et d’un ralentissement des exportations à cause de l’épidémie.

L’Eglise catholique de Corée du Sud a suspendu toutes les messes qui devaient être célébrées dans les plus de 1.700 églises du pays.



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire