Test DVD : Sorry we missed you


Sorry we missed you

Grande-Bretagne : 2019
Titre original : –
Réalisation : Ken Loach
Scénario :   Paul Laverty
Interprètes : Kris Hitchen, Debbie Honeywood, Rhys Stone
Editeur : Le Pacte
Durée : 1h37
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 23 octobre 2019
Date de sortie DVD : 26 février 2020

Ricky, Abby et leurs deux enfants vivent à Newcastle. Leur famille est soudée et les parents travaillent dur. Alors qu’Abby travaille avec dévouement pour des personnes âgées à domicile, Ricky enchaîne les jobs mal payés ; ils réalisent que jamais ils ne pourront devenir indépendants ni propriétaires de leur maison. C’est maintenant ou jamais ! Une réelle opportunité semble leur être offerte par la révolution numérique : Abby vend alors sa voiture pour que Ricky puisse acheter une camionnette afin de devenir chauffeur-livreur à son compte. Mais les dérives de ce nouveau monde moderne auront des répercussions majeures sur toute la famille…

Le film

[4/5]

Il y a 4 ans, Ken Loach, alors âgé de 80 ans, avait annoncé que Moi Daniel Blake, sa deuxième Palme d’Or,  était son dernier film. Doit on pour autant être surpris de voir le pugnace réalisateur britannique repartir au combat pour fustiger l’ « ubérisation » de la société ? En compétition lors du dernier Festival de Cannes, ce film très socialement impliqué est reparti bredouille. Et qui a obtenu la Palme d’Or ? Parasite, un film qui s’essouffle dans sa seconde partie,  un film qui passe par une séquence digne du Grand Guignol et plutôt mal filmée, un film également socialement impliqué MAIS beaucoup plus ambigu que Sorry we missed you : un film  maladroit sur la lutte qui oppose entre eux les membres de la « classe inférieure » pour avoir droit à une part du gâteau, fut elle modeste, un film dans lequel l’espoir des « classes inférieures » n’est manifestement pas d’aboutir à un partage plus équitable des richesses mais de se retrouver purement et simplement à la place des plus fortunés !

C’est le moment de vous indiquer que vous pouvez aller lire  ici la critique écrite au moment de la sortie en salles de Sorry we missed you.

Le DVD

[4/5]

C’est une fois de plus une très bonne copie que nous propose Le Pacte. L’image ne souffre d’aucun défaut notable, avec une bonne définition et une lumière parfaitement respectée. La VO, sous-titrée en français, et la version française, avec ou sans sous-titres pour sourds et malentendants, sont en 5.1 et on passe en 2.0 si on choisit d’écouter l’audio-description.

Sur ce DVD, le film est accompagné de 2 suppléments. Tout d’abord, un making-of de 5 minutes, au cours duquel on « rencontre » le réalisateur, Ken Loach, le scénariste, Paul Laverty, la productrice, Rebecca O’Brien, le comédien qui interprète le principal rôle masculin, Kris Hitchen, et la comédienne qui interprète le principal rôle féminin, Debbie Honeywood. Chaque intervention est bien sûr très brève mais toujours très pertinente. La conclusion de ce making-of est donnée par Ken Loach : l’espoir que les spectateurs sortant de son film auront envie de militer, de se battre pour revendiquer leurs droits au lieu d’accepter passivement la situation actuelle. Comme quoi le réalisateur d’un film qui montre une situation sociale désespérante peut continuer à se montrer optimiste !

Ken Loach, que l’on retrouve dans le second bonus, pour un entretien de 19 minutes. Il y parle de sa longue collaboration avec le scénariste Paul Laverty, du processus d’écriture, de son cinéma politique et engagé, de la direction d’acteur, de son travail sur l’image avec le Chef Opérateur Robbie Ryan, du rôle de la musique de George Fenton dans ses films et il termine par un message cinglant aux hommes politiques : « Allez-vous en ! Dégagez ! Laissez la place à un gouvernement honnête qui se préoccupe vraiment des classes ouvrières et a un vrai programme de protection de l’environnement, de création d’entreprises responsables, d’emplois stables, pour qu’on puisse vivre dignement ». Sacré Ken Loach, toujours fidèle à ses convictions !



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire