TEMOIGNAGES. Saumur : un champion de voltige équestre visé par une enquête pour agression sexuelle sur mineur



La victime présumée et sa soeur, Anaïs et Chloé Bega, âgées alors de 15 et 17 ans, ont dénoncé le comportement de leur professeur. Elles avaient quitté les Alpes en 2016 pour Saumur, dans le Maine-et-Loire, avant de renoncer moins de deux ans plus tard à poursuivre leur formation.

Le centre equestre familial, c’est ici que les deux sœurs ont retrouvé soutien et équilibre. 

Leur passion pour l’equitation est restée intacte mais aujourd’hui leur veste floquée aux couleurs de l’equipe de France n’est plus qu’un symbole.

« Je ne pouvais plus, je n’arrivais plus à performer, ça devenait trop lourd », explique Anaïs.

En tant qu’èlève, je lui faisais confiance, je l’admirais beaucoup en tant que coach – Anaïs Buga

Dénoncer Jacques Ferrari, porter plainte pour corruption de mineurs, Anaïs s’y est résolue en 2018 lorsqu’elle a vu sa sœur sombrer, perdre pied dans une relation abusive. 
 

« Il la prenait sur ses genoux, il lui disait des choses plutôt étranges »

« Au début de notre relation avec Jacques, je ne voyais pas de rapprochement avec Anaïs », explique Chloé, « il la prenait sur ses genoux, il lui disait des choses plutôt étranges. C’était pas sain. Moi du coup qui était avec lui, après il allait voir ma soeur, c’était vraiment très bizarre ».

« Ça faisait plusieurs mois que je voyais l’état de Chloé se dégrader »,

poursuit Anaïs, « elle était détruite vraiment. Elle m’a expliqué ce qui se passait avec Jacques, là j’ai fait directement le rapprochement avec toutes les filles de l’équipe et moi-même, qu’il exerçait les mêmes manipulations sur toutes les membres de l’équipe et c’est là que je me suis dit que ce n’était pas normal. ».

Des mots, des gestes deplacés, des humiliations à l’époque, Jacques Ferrari, champion du monde et entraineur de l’equipe de France s’occupe entre autres des sœurs Bega à Saumur.

Chloe, l’ainée, a 17 ans lorsqu’elle tombe sous son charme et bien plus une fois devenue majeure.

Contacté, Jacques Ferrari dit vouloir rétablir la vérité, se défendre.
 
Son avocat parle d’une plainte qui ressort, qui a déjà fait l’objet d’une sanction administrative, la Fédération d’Equitation ayant refusé de le titulariser en qualité de formateur. Maître Frédéric Saussain parle d’une affaire classée et défend son client sur la qualification des faits présumés. 

Trois ans après les faits, les deux soeurs fragilisées, ont arrêté le haut niveau. 

Je trouve ça triste parce qu’on a fait beaucoup de sacrifices, on s’est beaucoup entrainées et, au final, on en est là aujourd’hui – Anaïs Buga

Jacques Ferrari a fait l’objet d’une nouvelle suspension administrative par la Préfecture du Maine-et-Loire. Sur le plan judiciaire, la plainte a ét transmise au procureur de Saumur en février 2020 seulement. 

Anais et Chloé Bega esperent que leur temoignage incitera d’autres victimes à parler.  

 



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire