Au Salon de l’Agriculture, Didier Guillaume perd son sang-froid et arrache le micro d’un journaliste


« Vous pouvez nous répondre aussi ici sur votre double langage », demande le journaliste de l’émission « C à Vous » Tancrède Bonoran à Didier Guillaume au Salon de l’Agriculture. « Je n’ai pas de double langage », rétorque le ministre qui perd son sang-froid et arrache le micro du journaliste, comme on le voit dans la vidéo ci-dessous.

Il faut dire que le ministre de l’Agriculture est embarrassé depuis la diffusion de la vidéo de l’association de défense animale L214 filmée dans l’abattoir de veaux Sobeval en Dordogne. Une vidéo particulièrement dure qui révèle des manquements aux règles d’abattage.

Dans une vidéo, L214 dénonce la « cruauté » d’un abattoir de veaux en Dordogne

Des manquements ? Quels manquements ? « Il n’y a pas matière à intervenir », ont répondu les autorités à L214. L’association estime que Didier Guillaume a laissé la préfecture de Dordogne affirmer qu’il n’y avait « pas de mise en évidence de non-conformité à la réglementation » dans la vidéo. Or, une série de mails internes au ministère prouveraient le contraire.

Dans un de ces mails envoyés par erreur à L214, un responsable affirme avoir « fait la liste des NC [non-conformités, NDLR] indéniables, voire majeures relevées »

Le ministère a depuis nié tout « mensonge délibéré ». Après avoir réalisé son manque de sang-froid, Didier Guillaume rend son micro au journaliste de « C à vous ». Il tente de s’expliquer : « Vous me l’aviez mis dans la bouche ». Et de poursuivre :

« J’ai communiqué en fonction des informations qui m’avaient été données. Ces informations ont été assez claires. Je n’avais pas de possibilité de voir autre chose. »

Alors que L214 demande la démission de Didier Guillaume, le ministère de l’Agriculture affirme qu’un rapport complet sur les pratiques de l’abattoir Sobeval doit être publié en fin de semaine.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire