une victoire du mouvement #MeToo ?



Ce n’était pas gagné d’avance pour le mouvement #MeToo. « Tout au long de ce procès, la recherche de la preuve a été complexe. Et c’est justement ce que dénonce le mouvement #MeToo ; à savoir qu’à côté de cas manifestes de viols par exemple, il y a toutes ces zones grises d’emprise psychologique, de chantage professionnel. Et c’est là-dessus que la défense d’Harvey Weinstein a essayé de s’insérer durant ce procès », explique le journaliste Loïc de la Mornais.

Les plaignantes ont été discréditées par la défense de Harvey Weinstein. « En disant que finalement, dans les relations sexuelles elles étaient consentantes, car elles espéraient un rôle dans un film ou dans une production. En tout cas, ça n’a pas été la ligne de défense qui a été choisie par les jurés, et c’est en ça que ce verdict est historique. Harvey Weinstein n’en a pas fini avec la justice. Même s’il a décidé de faire appel, il faut savoir qu’il a d’autres plaintes en cours », conclut le journaliste.

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire