Jean Daniel, le « pessimiste émerveillé »



« D’abord, nous sommes en guerre avec les djihadistes, qui se révèlent plus dangereux qu’une armée structurée. Ensuite, nous sommes menacés par le déferlement des migrants, dont l’extrême détresse pose autant de problèmes qu’elle inspire de compassion. Enfin, dans nos banlieues, domine un antisémitisme sans complexe et qui relève désormais du réflexe. » (Jean Daniel, « L’Obs » du 21 mai 2015). Hasard du destin, le journaliste et éditorialiste (…)


Politique



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire