VIDEO. Formules magiques, « entités démoniaques »… « Envoyé spécial » a suivi une formation à l’Access Bars, méthode thérapeutique controversée



Qu’est-ce que l’Access Bars ? Cette nouvelle pratique thérapeutique controversée vient des Etats-Unis. « Accéder aux bars » consiste à stimuler des points énergétiques, les « bars », censés se trouver sur la tête. Pour une enquête d' »Envoyé spécial » sur les médecines dites « alternatives », la journaliste Elisa Jadot s’est inscrite à une formation en Access Bars. Voici ce qui lui est enseigné dans un salon de massage (prêté par une amie de la formatrice).

« Une baguette magique à la Harry Potter »

Avant de pratiquer l’apposition des doigts sur le crâne des futurs patients, il faut commencer par apprendre… une sorte de formule magique supposée « débloquer » leur cerveau. Il s’agit d’une suite de mots anglais qui n’a aucun sens. « Cette phrase, lorsqu’on la prononce, si l’on en croit la formatrice, c’est un peu comme une baguette magique à la Harry Potter, il se passe quelque chose. »

Une « entité démoniaque » appelée BHCEEMECS

Avec les deux autres « élèves » présents ce jour-là, la journaliste pratique ensuite « l’exercice du thymus ». Cette position est censée la reconnecter avec l’énergie de l’univers, faisant « remonter l’état vibratoire de [s]on corps à l’état vibratoire de [s]on être infini ». Puis l’on passe à la lecture du « manuel » remis aux participants à leur arrivée. Le passage « étudié » concerne une « entité démoniaque » appelée « BHCEEMECS » – qu’il s’agit d’apprendre à exorciser. 

Un « toaster du vieillissement »… pour vivre jusqu’à 200 ans ?

Enfin, il est l’heure d' »accéder aux bars ». Les élèves vont s’entraîner à apposer leurs doigts sur certains points du crâne. Par exemple le « toaster du vieillissement », un point qui permet de « travailler le concept du vieillissement »… qui « n’est qu’un concept ». Selon cette méthode, c’est une simple croyance qui empêcherait les êtres humains de vivre jusqu’à 200 ans…

La journaliste n’est pas très bonne élève : elle ne ressent rien au cours de l’exercice. Mais la formatrice la rassure, « ce n’est pas grave ». Après seulement sept heures de formation, elle recevra tout de même son diplôme. En dehors de l’organisation d’Access Bars aux Etats-Unis qui le délivre, il n’a aucune valeur…

Extrait de « Médecines alternatives : bons plans ou charlatans ? », un reportage à voir dans « Envoyé spécial » le 20 février 2020.



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire