Pour la République en marche, les municipales sont déjà perdues




Les querelles entre candidats, le manque d’implantation locale et le silence d’Emmanuel Macron vont coûter cher au parti de la majorité lors des élections de mars, prévient la Tribune de Genève.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire