« Aller travailler à ce moment-là n’avait pas de sens », témoigne une mère dont la fille a été emportée par la maladie



Patricia est mère de trois enfants. « J’ai perdu ma fille aînée Fanny il y a trois ans suite à une tumeur cérébrale. Elle avait 21 ans », confie la mère de famille. Sa fille a été malade pendant deux ans. Elle a subi des séances de chimiothérapies et de la radiothérapie. « On pourrait penser que l’on se prépare. Mais au moment du décès, c’est une onde de choc terrible », décrit Patricia.

« C’est très particulier. C’est un deuil qui n’est pas dans l’ordre des choses. Fanny est décédée le 5 janvier, ses obsèques ont eu lieu le 17, ce qui fait 12 jours entre les deux. Ma fille a été incinérée, on a dû attendre qu’il y a ait de la place. On a déjà du mal à se lever tous les matins pour faire ces démarches. Aller travailler à ce moment-là, cela n’avait pas de sens », conclut Patricia.

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire