Djibouti : Tôt ou tard, l'histoire vous réhabilite !




Depuis quelques jours, circulent dans les réseaux sociaux une vidéo d’une cérémonie organisée à Mogadiscio, capitale de la Somalie, en la mémoire de l’indépendantiste djiboutien Mahamoud Harbi Farah, décédé, en septembre 1960, dans des circonstances jamais élucidées, alors que dans son propre pays pour lequel il a donné de sa vie, c’est motus et bouche cousue. Cérémonie dans laquelle se sont retrouvés plusieurs universitaires, chercheurs et étudiants somaliens. Quels (…)


International



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire